Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 23:50

Le numéro de téléphone indispensable : 1777 service des ponts et chaussées qui fournit tous les renseignements (en anglais) sur le temps et l’état des routes.

Ayant lu les conseils avisés et éclairés de Christian  Gilabert et  d’un "pro du gué"  nous partions avec une certaine appréhension sur la conduite sur piste et le passage de gué.

Dès le mois de mai, où le site islandais est mis à jour quotidiennement, nous nous sommes informés de l’état d’ouverture des pistes.

Voici quelques cartes montrant l’évolution, sachant que lors de notre départ le 16

Juin, la F208 (Landmannalaugar-Eldgjà) était ouverte et le 17 fermée à cause de chute de neige.

Il est plus prudent de se renseigner au jour le jour auprès du responsable de l’hébergement qui consulte le site Internet et appelle le 1777 pour recueillir les dernières informations.

 


Voici l'état des routes relevé du 2 mai au juin 2005












2 mai
























12 mai


























16 mai

























21 mai





















28 mai


























3 juin





















9 juin






















12 juin















LOCATION ET ASSURANCE

Nous avions réservé un Grand Vitara 5 portes ou "similaire". Nous avons eu le "similaire", un KIA Sportage automatique très confortable.

Etant installée à l’arrière, j’étais surélevée par rapport aux passagers avant, ainsi, j’ai pu profiter du paysage sans être gênée. J’ai pu loger ma nombreuse documentation dans les rangements situés dans le dossier des sièges avant.

Il eût été dommage de faire des économies sur la catégorie car, à mon avis, une voiture classique ne nous aurait pas permis de passer là où avons roulé.

Il nous en a coûté (en 2005), 100 € par jour en basse saison,  kilométrage illimité, assurance CDW comprise ainsi que le deuxième conducteur.

La CDW est indispensable, car, si on ne la possède pas, en cas d’accident, on doit payer l’intégralité des réparations (et quand on connaît le prix de l’heure de main d’œuvre et le prix des pièces en Islande…).

Quoi qu’il arrive, il reste une franchise non rachetable de 826 € à 1710 € à notre charge.

Il n’a été possible de souscrire à l’assurance super CDW qu’en prenant possession de notre véhicule.

Coût pour 15 jours en catégorie G : 12 000 Kr (150 €).

C’est cher, mais elle a pour effet de ramener la franchise à 185 € pour les véhicules de tourisme et à 345 € pour les 4 X 4.

Ni la CDW, ni la super CDW ne couvre les dégradations causées par le passage de gué. Il faut prendre une autre assurance (WP) que nous n’avons pas souscrite ni la GP pour les dommages résultant de la projection des graviers.

Il est bon de savoir qu’en regard de la loi islandaise aucune assurance ne couvre les dommages causés aux pneumatiques, aux optiques de phares et au bas de caisse ainsi que les dommages occasionnés au moteur en cas d’immersion (passage de gué par exemple).

Les véhicules de tourisme ne sont pas assurés dès qu’ils mettent une roue sur les routes portant la lettre F, ni sur la Kjöllur (35), ni sur la Kaldidalur (550).

Certaines routes, dîtes normales : 427 et 42 au sud vers Krísuvík et 864 vers Dettifoss auraient bien mérité le classement en F. Nous avons été fort secoués ; je plains les conducteurs des véhicules de tourisme.

Le loueur n’ayant pas fait le tour du véhicule avec nous, nous avons été vigilants et avons fait rajouter deux défauts non signalés sur le document.


LES ROUTES ET LES PISTES

 

En France, nous râlons quant à l’état de notre réseau routier, mais il faut tout réapprendre en Islande.

La route circulaire N°1  qui fait le tour de l’île sur 1465 kilomètres est  goudronnée (à 90%).

Quelques portions de routes secondaires le sont aussi.







Dès que panneau MALBIK ENDAR signale que la route n’est plus goudronnée il faut ralentir, car les deux revêtements ne sont pas à la même hauteur.














Nicolas passait en 4X4  4H/D et roulait doucement.

Aussitôt que la déclivité de la piste était trop importante, Nicolas passait en 4H/L.

 

 


Le franchissement des ponts s’effectue généralement sur une seule voie, mais sur certaines portions de routes réaménagées, les ponts ont été élargis.


 

 

 







Pour ne pas déranger les Trolls et autres Elfes, les routes n’ont pas été arasées et il subsiste de méga dos d’âne (BLINDHÆD) qu’il faut gravir posément, car il peut arriver qu’un autre véhicule se présente en sens inverse (vu le peu de voitures que nous avons croisé, cela aurait été un coup de malchance de nous retrouver nez à nez avec !!!).







Ces routes sont boueuses ou poussiéreuses selon le temps.

Pour la conduite sur piste, il faut être prudent et ne pas foncer comme des fous.

Sur les pistes, tout peut arriver, ça secoue, ça brinqueballe dans tous les sens, des nids de poule profonds comme des nids d’autruche, de la tôle ondulée, des caillasses coupantes venues d’on ne sais où, un mouton surgi de nulle part qui traverse juste devant la voiture.

 





La signalisation routière est extrêmement bien faite, tout, absolument tout est indiqué, le moindre chemin, la plus petite maison, les sites à ne pas manquer ; il est impossible de se perdre.

Si un chemin dessert plusieurs fermes, un grand panneau explique tout. Nous devrions en prendre de la graine !!!!







 

 



La majorité des routes est revêtue de terre ou gravillonnée. Attention au gravier volant (flying gravel), ce sont de petits cailloux ronds comme des billes qui, semés (par les Trolls ?) sur un sol terreux compact peuvent provoquer un dérapage.

 

Il est à noter que de jour comme de nuit, rouler avec les feux de croisement est obligatoire.

 

 

LES GUES

 

Je pense que nous avons eu beaucoup de chance de circuler la deuxième quinzaine de juin car la fonte des glaces et des neiges n’était pas très forte et malgré le temps maussade certains jours, nous n’avons pas connu de pluie diluvienne les jours de passage de gué.

Bien équipée avec mes sandales de mer et mon bâton de rando marqué à la hauteur du pot d’échappement, j’ai adoré patauger dans les rivières pas si froides que prévu.

 

Avant de franchir le gué, il faut étudier le courant :

Eau calme, noire et lisse : elle est sans doute profonde ... (aller voir ...)

Eau vive, vaguelettes : sans doute moins profonde ... (aller voir ...)

Après qu'il ait plu en amont : débit en augmentation.

Rivière glaciaire : débit plus faible tôt le matin et par temps frais ; débit plus important l'après-midi et par temps doux ou grand soleil car la fonte des glaces est à son maximum (le débit peut varier du simple au double dans la journée). 
Rivière glaciaire : eau grise, chargée de sédiments. Impossibilité de voir le fond. Précautions (et investigations) supplémentaires ...

Rivière pluviale : eau claire, une meilleure estimation est possible.

(Merci Christian )


























Comme l’indique le panneau
                                            
Nos commentaires

Où est le passage ? ... la rivière est changeante                     Changeante, capricieuse et farceuse

Les traces de pneus ne racontent pas toute l'histoire            Effectivement certains 4x4 sont aussi hauts que des bus !!         

Votre moteur est-il étanche ?                                                Le loueur ne le dit pas.

Est-ce que quelqu'un vous regarde traverser ?                      Non, sans cela nous ne nous poserions pas de question !!

Testez la traversée vous-même                                             Non, ce n’est pas si froid que ça (8-10°)

Utilisez un câble de sécurité                                                  Encore faudrait-il en avoir …

Portez des vêtements chauds, de couleurs vives                   Pour nous récupérer en bas de la chute suivante ?



STATION SERVICE

 

Attention aux stations-service Esso, certaines possèdent deux pompes pour le même carburant, l’une bleue, l’autre rouge ; l’une en self service et l’autre dédiée au pompiste qui vous fait le plein pour 10 centimes supplémentaires le litre.

 

Restons dans la station-service.

Ici, le mot « service » prend tout son sens.

Là, comme partout en Islande, lorsque l’on commande un thé ou un café, on en paie un seul et on en boit autant que l’on veut.

On peut laver gratuitement son véhicule et nous ne nous en sommes pas privés.

 

On trouve une petite épicerie, des glaces genre "à l’italienne" recouverte d’une croûte de chocolat (miam-miam), des journaux, des cartes postales et des timbres,




une boîte à lettres,





un office de tourisme ou de la documentation sur la région, une caissière qui se met en quatre pour vous renseigner, tout ce qu’il faut pour se désaltérer et se rassasier, des autochtones venus tailler une bavette, des WC bien propres, quelquefois un self.

 

Un véritable inventaire à la Prévert.

 

Ah, j’allais oublier, on peut aussi faire le plein de carburant, mais attention à la couleur de la pompe…

 

Quelques sites à consulter :

 

Le site des Ponts et Chaussées islandaises 

 

Une vidéo sur les particularités de la conduite en Islande

 

Brochure en français "conduire en Islande" 


Quelques panneaux originaux

                    
Interdit aux motoneiges   Interdit aux tracteurs

Attention, c’est route est une piste, mais les voitures  "normales" peuvent y circuler



Attention, cette piste est interdite aux véhicules non 4x4


Attention, cette route est une piste difficile, seuls les 4 X 4 spécialement équipés peuvent y  circuler



Attention, vous arrivez en fin de section goudronnée, différence de niveaux






Attention, vous allez trouver des gués sur cette piste




   
Attention, sommet (s) de côte (s) sans visibilité

 

   
Attention, pont à chaussée unique



Attention, tunnel à chaussée unique, des refuges sont prévus pour le croisement des véhicules




Attention, traversée d’oiseaux




Préparez votre maillot de bain, Hot-Pot en vue






La Poste






Abri d'urgence






Boulangerie (vous ne trouverez pas de baguette craquante !!)






Pharmacie








Sans oublier le fameux tunnel à trois branches d'Ísafjörður dans les fjords de l'ouest






Et bien d'autres panneaux que vous découvrirez ici : link

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Myriaðe
  • : Tous mes voyages en Islande
  • Contact

Profil

  • Myriaðe
  • Je suis atteinte d'Islandite aigüe, maladie incurable, mais je me soigne par des séjours répétés en Islande, où je me gave de skyr comme mon avatar Skyrgámur...
  • Je suis atteinte d'Islandite aigüe, maladie incurable, mais je me soigne par des séjours répétés en Islande, où je me gave de skyr comme mon avatar Skyrgámur...

Rechercher