Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 17:25

Titre-copie-1 

Contrées oubliées.

Pourquoi ce titre ?
Pour trois raisons :

Contrées oubliées de tous, étant situées dans le grand nord, là où personne n'ose s'aventurer.

Contrés que j’avais oubliées de visiter.
Contrées, les fjords de l’est, dont j’avais oublié la splendeur.

 

 

6 août 2011

Ça y est, le voyage 2012 est lancé.

Je me sens en forme, capable de crapahuter un minimum.

La planche est sur le bureau, la carte agrafée dessus ; j'ai acheté un stock de punaises, monté le marteau et les premières punaises sont déjà positionnées. Le fichier Word où je note au jour le jour tout ce que je glane sur les guides papier Gallimard, Routard, Petit futé, Lonely ainsi que sur les forums FI (France-Islande) et VF (Voyage forum) est en bonne place "sur le bureau", un joli fichier Excel se remplit région par région.

Depuis mars 2010, ce voyage est en projet. Il aurait dû avoir lieu en 2011, mais pour raisons familiales et de santé, il était reporté aux calendes grecques. Heureusement que j'ai fêté l'an nouveau à Reykjavík, ça m'a aidée à supporter ce contretemps. Même si je suis revenue avec la malléole fracturée. Un drôle souvenir de vacances…

 

20 décembre

La carte est couverte d'une myriade de petites punaises de couleurs. Un sacré voyage en perspective !!!

 

29 décembre

Les punaises sont ôtées, le stabilo vert a bien travaillé, les étapes sont découpées, quelques jours de réflexion et je réserve l'avion et les hébergements à Reykjavík.

 

22 janvier 2012

Je pensais réserver deux ou trois hébergements, ne voulant pas être tributaire des horaires. Il a fallu que je réserve TOUS les hébergements. Contrairement aux autres années, le taux de remplissage des guesthouse est de 100% presque partout. Il m'aura fallu 3 semaines pour trouver mes logements, d'autant plus que certains prix sont prohibitifs. L'Islande est à la mode…

 

15 juin 2012

C'est le grand jour.

15-100 

 

 

 

 

Ça commence mal, pourvu que ce temps pourri à Roissy ne dure pas durant 3 semaines en Islande.

 

 

 

 

 L'avantage, c'est qu'il fait toujours beau en altitude.

15-101 15-102

15-104 15-105

 

15-103 

 

 

 

 

 

 La Grande-Bretagne

 

 

 

 

 

Alors que l'avion entame sa descente, au sortir d'un nuage, j'aperçois la mer irisée qui s'étire au-dessous de moi. Il fait beau. 

Les côtes islandaises

15-106 15-107

15-108 15-110

15-109 

 

 

 

 

 

 Puis ce sont les Vestmannaeyar qui m'appellent. Soyez patientes, je viens vous découvrir dans quelques jours.
 

 

 

 

 

Je colle mon front au hublot tandis que l'avion perd de l'altitude et que mon Islande tant aimée se rapproche.

15-111 15-112

15-113 15-114

15-117

15-115 

 

 

 

 

 

Première manifestation géothermique

 

 

 

 15-116 

 

 

 

 

 

 

Blue Lagoon (Bláa Lónið)

 

 

 

 15-118 

 

 

 

 

 

Le comité d'accueil

 

 

 

 

 

 

15-119 

 

 

 Passage devant les douaniers ne semblant pas faire attention à cette marée qui déboulait devant eux, récupération de la voitures, courses au Bónus de Keflavík, et les choses sérieuses commencent : trouver mon hébergement.

 

 

Je réside assez loin du centre, mais à seulement huit minutes en voiture, non loin du musée de plein-air d'Árbær.

 

                                                    Ça, c'est l'Islande 

skyr.jpg

 

 

Repost 0
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 23:47

Reconquête de Reykjavík

 

                J’aime cette capitale à taille humaine, aux larges avenues sans embouteillages, aux petites rues bordées de maisons colorées où il fait bon musarder le nez au vent.

Cette année, j'ai décidé de partir à la (re) conquête de Reykjavík et de m'y attarder quelques jours  afin de la découvrir plus avant.

Ceux qui disent qu'une demi-journée suffit pour la visiter se trompent.

J'ai déjà passé une vingtaine de jours à Reykjavík et cette année, cinq jours de découvertes sont au programme. Et je suis loin d'avoir tout exploré !!!  

 

Lækjargata (avenue du ruisseau)

Jusqu’en 1911, cette rue n’était qu’un modeste chemin bordant un ruisseau fétide (Lækurinn) partant du lac pour se jeter dans la mer.

 

Stjórnarráð Íslands, la Maison du Gouvernement.
Erigée en 1770, prison, elle fut aménagée en 1820 pour devenir la résidence privée du gouverneur ; elle accueilli jusqu’en 1996, les bureaux des présidents de la République. Depuis, elle abrite les bureaux du premier ministre.

15-141-m gouv

15-142-christian 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Christian IX, roi du Danemark

 

 

 

 

 

 15-143-Hannes 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Hannes Hafstein, premier chef du gouvernement islandais en 1904

 

 

 

 

 

 

Menntaskólinn í Reykjavík, lycée

Ce lycée fut le premier en date dans l'histoire du pays.

C’est ici que le Parlement islandais a tenu sa première réunion en 1845.

Ancienne école de grammaire fondée en 1846.

16-102-mennta

 

Au 8, se situe l’une des plus anciennes résidences de la ville bâtie en dolérite.

 16-125-8laek

> Lækjargata-Bankastræti

Restaurant Lækjarbrekka qui était à l’origine la résidence Bernhöft, première boulangerie de la ville.

16-108-laekjar 

 

En contre-haut de Lækjargata, face à la librairie :

Listahátíð í Reykjavík, Palais des festivals

16-106-bur fest  16-105-bur fest

 

Humarhúsiðd, la maison de la langoustine (restaurant)

 16-103-langoustr

 

Restaurant Stofnad

16-107-stof 

 

> Lækjargata-Vonarstræti

 Tjarnarskóli, école

 

16-126-tjarnar

16-127-tjar  16-128-tjar

Hverfisgata

Þjóðleikhúsið, le Théâtre national

Commencée en 1928, il ne fut achevée qu’en 1950. La façade évoque les colonnes de basalte.

15-147-theatre

 

Face au théâtre

15-148-Hverfisgata 15-149-Hverfis

>Frakkastigur-Skólavörðustígur-Njarðargata

Hallgrímskirkja, la cathédrale

Débutée en 1940, elle ne fut terminée que 46 ans plus tard. Son architecture est censée symboliser le paysage islandais, ses glaciers et ses colonnes basaltiques.

Du haut de sa tour de 75 mètres, on peut admirer la vue offerte sur Reykjavík.

Sur le parvis, trône la statue de Leifur Eiríksson, le « fils d’Islande », découvreur de Vinland (l’Amérique) près de cinq siècles avant Christophe Colomb…

5-162

5-161 

110-Hall-2 110-Hall-3

110-Hall-4

110-Hall-5

Skólavörðustigur

Hegningarhúsið, la prison

Bâtie en pierre de lave en 1873, elle fut la première en Islande. Elle dispose de seize cellules toujours occupées.

15-151-prison

 

>Hverfisgata-Ingólfsstræti

Arnarhvóll, la colline de l’aigle

Dominée depuis 1924 par la statue du célèbre pionnier d’Islande : Ingólfur Arnarson

15-150-Arnarhvoll 15-151-Ingolfur

 

Þjóðmenningarhusíð, la maison de la culture

Bâti au début du XX° siècle, l’édifice fut tour à tour : Bibliothèque nationale, Archives nationales, Musée d’histoire naturelle, puis Musée national de l’art.

15-144-bibli 15-146-bibli

 

> Aðalstræti- Hafnarstræti

Fálkahusíð, maison du faucon

Elle était le lieu de stockage et de commerce des gerfauts d’Islande avant leur départ vers la Cour du Danemark.

15-125-gerfaut 15-126-gerfaut

 

> Aðalstræti-Suðurgata

Landnámssýningin 871, musée de la colonisation

Exposition sur les fouilles datant de 871

16-109-colo

 

> Aðalstræti- Kirkjustræti (rue de l’église)

Víkurgarður, premier lieu de sépulture de la ville où trois générations de Reykvíkingar furent inhumés avant que le cimetière municipal (Holávellir) ne lui succède en 1839.

Statue de Skúli Magnússon 1er bailli islandais après les Danois. Il a oeuvré pour l'amélioration des conditions de vie des Islandais.

15-128-vikurgardur

 

 >Aðalstræti-Vonarstræti

Iðnó, fut conçu pour servir de siège à une corporation d'artisans. A abrité le Théâtre municipal de 1897 à 1987. Actuellement, l'Iðnó est redevenu un lieu de manifestations culturelles.

16-131-idno 16-130-Idno

 

 Aðalstræti

 

  Au 10, la plus vieille maison de Reykjavík datant de 1764.

  100

 

Au 7, café Stofan

stofan.jpg 

Repos bien mérité devant la fontaine rafraichissante

 16-124

>Aðalstræti-Suðurgata

Très anciens vestiges vikings

 

Túngata

Quartier résidentiel abritant quelques ambassades dont celle de France au 22.

16-110-amba

 

  Landakotskirkja, Cathédrale catholique du Christ Roi

16-111-christ roi

 

Balade le nez au vent dans les rues Ránargata, Bárugata…

16-112-rana 16-113-rana

  16-115-ranar 16-117-baru

                         16-116-ranar 16-113-2-ranar

16-118-baru 16-119

16-120 16-114-rana

1 maiso

Place Austurvöllur (place des champs de l’est)

Alþingishúsið,, le Parlement

Ce bâtiment en basalte fut inauguré en 1881. Depuis sa construction, les parlementaires Islandais (63 élus issus des cinq partis) s’y réunissent régulièrement.

15-132-parlement

 

The black cone, le cône noir
Monument à la désobéissance civile.

15-133-cone

 

Statue de Jón Sigurðsson qui libéra l’Islande du joug du Danemark. Cette statue fut érigée en 1830.

 15-130-J Sigurdsson   15-131-lese-pdt

                                                                                     crime de lèse-Président...

Hôtel Borg  Depuis 1930, accueille les plus grandes personnalités. Il s’y dit qu’un fantôme, satisfait du personnel, s’y serait établi depuis fort longtemps…

 15-140-borg-copie-1

 

Kirkjustræti (rue de l'église)

15-129-kirkjustraeti

Dómkirkjan

Cathédrale luthérienne construite en 1796 sur les fondations de la première église de Reykjavík.

 15-134-dom  15-139-dom

15-135-dom 15-136-dom

15-137-dom 15-138-dom

Tjarnargata

Ráðhúsið, l’hôtel de Ville

Critiqué lors de sa construction en 1992, ce bâtiment est échafaudé en partie sur pilotis.

15-123-mairie

 15-121-mairie 15-122-mairie

15-124-carte 

 

 

 

 

 

 

Carte de l’Islande en relief (rez-de-chaussée de la Mairie)

 

 

 

 

 

Lac Tjörnin (petit lac)

Point de ralliement d'une avifaune riche d'une quarantaine d'espèces dont la sterne arctique.

16-129-tjor 105-Lac

 

Suðurgata, rue du sud

Hólavellir (vieux cimetière)

Qu'il fait bon s'y promener à l'ombre des frondaisons.Je n'ai pas retrouvé la stèle commémorant les marins Français péris en mer en Islande. 

 

15-112-cime 15-113-cime

15-114-cime

Quartier résidentiel aux maisons fleuries

15-115-sudurgata 15-120-cytise-sudu

15-116-sudur 15-118-sudur

 106-sudur1 107-Sudur-2

108-Sudur

Kalkofsvegur

Harpa, la Harpe

Il manquait une structure pour accueillir des évènements culturels internationaux et mieux recevoir des artistes de renommée mondiale et créer une installation digne de l'Orchestre symphonique d'Islande.

Le mot «harpa» désigne non seulement l’instrument de musique présent dans la mythologie nordique et les sagas vikings, mais c’est aussi le mois qui marque le début de l’été dans l’ancien calendrier nordique.

 

En 2002, la ville de Reykjavík et l'état islandais signent un contrat pour construire une salle de concert et de conférences afin de créer une image culturelle forte à l'attention du monde à l'Islande et à Reykjavík.

Les travaux de construction du Harpa débutèrent en janvier 2007

 

La structure se compose d'un cadre en acier revêtu de panneaux de verre de forme irrégulière de couleurs différentes. Quand le soleil tape, le ciel et la mer dansent sur les façades du Harpa et les font miroiter de reflets argent, turquoise ou émeraude. Couleurs du Nord, des minéraux et glaces qui réfractent la lumière.

La construction a été abandonnée lorsque la crise financière s'est installée en 2008.

Après quelques années, le gouvernement décide de financer le reste des coûts de construction.

 

Le concert d'ouverture a eu lieu en mai 2011

15-154-harp

 5-163 5-164

5-165 15-155-harp

                      15-156-harp 5-166

15-157-harp 5-172

5-174

15-158-harp 5-169

5-168 5-167

             5-176 5-173

5-170

5-177 5-178

 

Arngrísgata

Landsbókasafn, bibliothèque nationale

Inaugurée en 1994, elle regroupe les bibliothèques nationale et celle de l’Université.

Couvrant une superficie de 13.000 M², le bâtiment accueille 15.000 manuscrits et 700 visiteurs annuels.

114-land.jpg

                                                                              Photo landsbokasafn.is

Þjóðminjasafnið, musée national d'Islande

Íslendingabók : livre des Islandais, manuscrit papier datant de 1130

112-isl 

112-vik

 

 

 

 

 

 

 

  Squelette de viking

 

 

 

 

 

Monnaie viking

112-monn

 

Costumes régionaux

112-cost5 112-cost4 

 

Mode des années 50 à 70 

112-cost1 112-cost2

112-cost3

 

Bible de Guðbrandur publiée en 1530, premier livre imprimé

112-bib

 

Skothusvegur

Forêt de bouleaux (400)

Ils furent plantés en 1914 pour marquer symboliquement la volonté de l'Etat dans sa politique de reboisement.

15-111-foret-copie-1

15-107-foret 15-110-foret

15-109-madur og kona 

 

 

 

 

 

 

 

Statue au détour d'un chemin

Maður og kona (homme et femme) 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

>Skothusvegur-Fríkirkjuvegur

Hallargarðurinn , parc de Halla

 

 

 

halla.jpg 15-106-2

              carte postale des années 60                                                    en 1901

 

Hjóomskálinn, Kiosque à musique

Construit en 1922, il accueille les concerts de l'orchestre municipal

15-106-kiosque   15-105-hall-kio

 

 

Fríkirkjuvegur

Listasafn Íslands, galerie nationale d'Islande

113-lista

 

 

 

 

 

 

 

  A l’origine, la glace, destinée à la conservation du poisson et extraite du lac était stockée ici.

 

 

 

   

                                 photo listasafn.is

Fríkirkjan

104-Frik  104-5.JPG

104-3.JPG 104-4.JPG

104-2.JPG

Geirsgata

Au bout du quai, quatre navires harponneurs baleiniers reconnaissables à leur "H" comme Hvallur (baleine).

 103

L'actuel port a été gagné sur la mer au XX° siècle. A l'occasion de ces travaux, les déblais ont été évacués par une locomotive.

5-189-loco

Les garde-côtes, les navires de pêche côtoient les bateaux "promène-touristes".

5-188 5-189

5-179 5-185

5-186 5-187

Le Malabar, navire Français fait relâche dans le port de Reykjavík.

5-181 

5-182 

 

 

 

 

 

 

  Ça annonce tout de suite la couleur.

 

 

 

 

 

 

 

 

Et que font les marins en repos ? Ils pêchent.

 5-184 5-183

 

Avant la construction de la rue Tryggvagata en 1913, le quai s'étendait le long d'Hafnarstræti (rue du port) où chaque boutique qui bordait le quai possédait son propre ponton, comme sur Vesturgata.

 

Vesturgata

Bryggjuhusíð, maison du quai

Au XVII° siècle, cette importante bâtisse était pour les voyageurs ou les marins débarquant des navires, leur premier « pied à terre ». Depuis 1888, elle est le point de référence de la numérotation paire-impaire des rues de Reykjavík.

15-127-maison du quai-copie-1 

 

C'est dans ce district qu'Ingólfur Arnason est censé avoir débarqué dans la future Reykjavík.

 

Borgartún-Sæbraut

Maison Höfði

Demeure du consul de France au XIX° siècle, elle fut le lieu de la rencontre Reagan-Gorbatchev en 1986 qui mit fin à la "guerre froide"

102

 

Sæbraut (boulevard de la mer)

Sólfarið

15-153-drakkar 

  

  

  

  

  

  

Drakkar en aluminium stylisé

 

  

  

  

  

  

  

  

15-152-esja

 

 

 

 

 

 

 

Mont Esja enneigé le 15 juin 

 

 

 

 

 

 

 

 

5-197 

 

 

 

 

 

 

 

Mont Esja 5 juillet 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

>Sigtún-Laugardardalur

Ásmundarsafn, musée Ásmundur Sveinsson (1893-1982)

Consacré à l'œuvre du sculpteur le musée se trouve dans le jardin de sa maison qu'il a lui-même dessinée.

 111-9-asmund 111-5-asmund

             111-1-asmund 111-2-asmund

             111-3asmund 111-4-asmund

             111-6-asmund 111-8-asmund

             111-7-asmund 111-10-asmund

Laugarásvegur  

Grasagarðurinn, jardin botanique.

Il renferme une collection de cinq mille plantes dont presque la totalité de la flore islandaise.

 3-bota2 3-bota1

                                                                           Photos grasagar.is

 

Les oies et leurs oisons colonisent les pelouses et les bassins. 

3-bota3.JPG 3-bota4.JPG

 

Café Florá, pour une pause ombragée.

D'autres photos en septembre 2013

 

Flókagata

Kjarvalsstaðir, musée Kjarval  Jóhannes Kjarval (1885-1873) est considéré comme l'un des plus grands peintres islandais.

 

                                  Auto-portrait                                 Vue de Grafningur 

               04-kj3 04-kj4

 

                               Palette                                                                  Fjord

04-kj1 04-kj5

 

04-kj2 

 

 

 

  Critique  

 

 

 

 

 

Photos listasafnreykjavikur.is  

 

Les autres églises de Reykjavík

 

Áskirkja : Laugarásvegur 

1-RJK-áskirkja 

 

  Langholtskirkja : Sólheimar 

 1-RJK-langholtskir-1  1-RJK-langholtskir-2

 

Bústaðakirkja : Bústaðavegur

1-RJK-bústaðakir 

 

Grensáskirkja : Hvassaleiti

1.RJK-2-grensáskir  1-RJK-grensáskir2

 

Neskirkja : Fornhagi

1-RJK-neskir

 

Lifspekifélagið (Société théosophique) : Ingólfsstæti

1-RJK-lispekifélagið

 

Filadelfia : > Laugavegur-Höfðatún

1-RJK-filadelfia 

 

Laugarneskirkja : Kirkjutegur

1-RJK-lauga1  1-RJK-lauga2

 

Háteigskirkja : > Noatún- Háteigsvegur

1-RJK-Hateigskirkja4 1-RJK--Hateigskirkja2

1-RJK-Hateigskirkja3 1-RJK-Hatei-1

 

Fossvogskapelle : Vesturhlíð (photo en 2013)

 

Colline Öskjuhlið

Perlan, La Perle

Le bâtiment est à l'origine un réservoir où est stockée l'eau chaude géothermique destinée à la ville de Reykjavík. De la terrasse, vue panoramique de la ville.

 109-Perlan 101-Perlan

 

 

 

 

   

Pour la suite, consulter : Á la (re)conquête de Reykjavík (2)

 

D'autres films et photos sur mon autre blog :  http://odyssee-islandaise-tome-2.eklablog.com/reykjavik-a117819174

 

                                                                               

Repost 0
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 13:01

Suite de l'article : Á la reconquête de Reykjavík (1)

 

Prolongement de Flugvallágraut

Nauthólsvík plage de Reykjavík

 16-132-nauthol

16-134-naut 16-133-naut

 

 

  

Kistuhyl 4  

Árbærjarsafn, musée de plein air

Aménagé autour d'une ancienne ferme bâtie au XV°siècle, le musée illustre l'art de vivre des anciens Islandais à travers une vingtaine de bâtiments provenant de différentes régions d'Islande. La plupart des maisons datent du XIX° siècle.

 

Lækjargata 4

Première maison à étage de Reykjavík édifiée en 1852, elle fut remaniée au XX° siècle.

Siège de l'évêché de Laugarnes de 1856 à 1867.

En 1876, un couple de commerçants fut pionnier des méthodes commerciales modernes.

Un café des abstinents ouvrit en 1886. La même année y fut célébrée la fête nationale.

3-arb3

 

Lækjarbotnar, la cabane des scouts

Construite en 1920, elle fut la première cabane édifiée, en Islande, pour les activités de plein air.

12 enfants étaient entassés dans la chambre. Bonjour les odeurs de chaussettes mouillées.

3-arb6

3-arb4  3-arb5

 

Bú, la ferme

Les bâtiments sont les seuls à se trouver à leur emplacement d'origine. Elle daterait du XV° siècle, elle fut transformée en 1891.

 

3-arb13

3-arb10 3-arb11

3-arb12

 

Kirkja, l'église

Sur un modèle du XIX° siècle à Silfrastaðir dans la région de Skagafjörður, elle a été bâtie en 1960 dans le musée.

3-arb15

 

3-arb14 

Le retable date de 1720.
3-arb23.jpg3-arb17 

 

 

 

 

 

 

 

 

 La chaire est celle de la vieille église de Silfrastaðir ainsi qu'une partie de la charpente.

 

 

 

 

 

 

 

                                        Costumes de cérémonie XVIII°-XIX°-XX° siècle.

3-arb2

 

La campagne au cœur de Reykjavík   3-arbpano

3-arb8 3-arb9

 

                                         Reproduction d'une sculpture de Ásmundur Sveinsson  

3-arb7

   

 

Pour plus de photos, consulter cette page :     Musée phallologique islandais, Hið Íslenzka Reðasafn

Laugavegur 24

Cet improbable musée expose 276 spécimens des organes mâles. Du pénis géant de cachalot pesant 70 kg pour 170 cm aux microscopiques testicules de mulot. Un Islandais a même fait don de ses organes…

                    Ecureuil gris                                       Hermine 

6-zizi-ecureuil-gris-.JPG 6-zizi-hermine-.JPG 

 Elfe (humour islandais)               Orque

6-zizi-elfe.JPG 6-zizi-orque.JPG

Equipe de handball JO Pékin 2008, médaillés d'argent

6-zizi-hand2.JPG 6-zizi-hand1.JPG

6-zizi-humain-de-95ans-copie-1.JPG 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Humain de 95 ans

 

 

 

 

 

 

6-zizi.JPG 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Poignée de la porte des toilettes... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laugarnestangi 65

Maison de Hrafn Ginnlaugsson, la maison du recyclage Juste à côté de l'embarcadère pour Viðey.

Hrafn Gunnlaugsson, réalisateur islandais dit de sa demeure balnéaire cachée qu'elle est "un nid de corbeau" (hrafn est la traduction de corbeau).
On peut prendre cette maison comme un musée éclectique, une énorme sculpture ou une déchèterie. C'est la maison où réside Hrafn, bâtie en matériaux recyclables : une roue, une poutrelle, une fourche, des ressorts, un tambour de machine à laver…

5-191

5-194  5-195

5-190

Ici, la maison et la nature sont exubérantes.

5-192  5-193

Je pensais que c'était un musée et j'ai eu la surprise de voir arriver Hrafn avec un sac de courses. Il m'a saluée , je lui ai rendu son salut et je me suis empressée de quitter les lieux.

oies-copie-1.jpg 

 

Île de Viðey (la petite île de bois)

Embarquement au port de commerce de Sundahöfn.

2-vid15

2-vid6 2-vid7

 

2-vid5

 

 

 

 

 

 

 

 

  Après cinq minutes de traversée, l'église et la maison du gouverneur nous accueillent.

 

 

 

 

                                      L'église datant de 1774 est une des plus anciennes d'Islande.2-vid2 2-vid1

 

Viðeyjarstófa, l'ancienne maison du gouverneur danois bâtie en 1752, première maison en pierre du pays.

 Elle est reconvertie en restaurant.

   2-vid4 2-vid3

Ici, on n'entend que le vent, les vagues et le chant des oiseaux.

2-vid14

2-vid18

 

 

 

 

 

 

 Les balades à cheval se font en toute tranquillité.

 

 

 

 

 

 

 

2-vid19 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Je veille sur les cultures.

 

 

 

 

 

   2-vid16 

 

 

 

 

 

  Pavillon des artistes (accès interdit).

 

 

 

 

 

 

 

 

L'île, habitée depuis le X° siècle, fut abandonnée par les Viðeyingar en 1943. Elle a été offerte par l'Etat à la ville de Reykjavík en 1987 à l'occasion du bicentenaire de la chartre municipale.

  

2-vid13

 

 

 

 

 

 

 

 

  Île de Lundey 

 

 

 

 

 

Lîle de Viðey vue de la maison du recyclage.

5-196

 

                                                                                 Vue panoramique sur Reykjavík.

2--vidPano

 

 

Imagine Peace Tower à découvrir en 2013. 

Route 408 Réserve naturelle d'Heiðmörk

Le paradis sur terre à neuf kilomètres du centre ville. 

De petits chemins caillouteux serpentent au milieu des lupins.
Pas âme qui vive, le silence, uniquement troublé par le chant des oiseaux.

16-144

16-145  16-149

 

Grotte de lave de Maríuhellar

16-147 16-148

16-150 16-151

16-152 16-153

                                                                              Les seuls humains rencontrés en deux heures

16-154 16-155

 16-156

 

Rauðólar

Vestiges de pseudocratères âgés d'environ 5200 ans.

A l'origine, il y avait plus de 80 cratères mais la roche a été utilisée pour la construction des routes et de l'aéroport de Reykjavík. 16 -159-raudh

 16-158 16-157

 

 

Old harbour Village Geirsgata 7b

Cinéma N°2

Films sur les éruptions, l'Hekla, les oiseaux…

http://www.lifsmynd.is/cinemano2.html

la brochure : http://www.lifsmynd.is/brochure2012.jpg

cinema-N-2.jpg

Repost 0
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 15:02

Lýðveldisdagurinn, la fête nationale Islandaise

 

C'est le 17 Juin 1944 que la République d'Islande fut officiellement proclamée et que le pays devint indépendant après avoir appartenu aux Danois.

Ce jour fut choisi pour devenir le jour de la fête nationale en Islande en l'honneur de Jón Sigurðsson, grand défenseur de l’indépendance, né à cette date.

Jon_Sigurdsson.jpg


Les Islandais apprécient particulièrement ce jour et le fêtent comme il se doit : cérémonies officielles, défilés, théâtre de rue, parades et autres bals populaires se multiplient de Reykjavík, jusque dans les plus petits villages et ce jour là des milliers d'Islandais se plaisent à pique-niquer à Þingvellir, là où fut fondé le premier parlement démocratique islandais.

 

J'avais déjà assisté à la fête nationale dans un minuscule hameau des Vestfirðir, mais cette année, c'est à Reykjavík que j'ai posé mon sac.

Habituée aux grandes métropoles, je m'étais imaginée une foule immense venant y assister.

Les festivités devant commencer à 9h50, j'étais déjà sur place à 8h20.

Grand soleil et ciel bleu sont au rendez-vous.

Pas un chat dans les rues, pas un drapeau. Me serais-je trompée de jour ?

Après avoir déambulé dans les petites rues aux maisons colorées, je reviens sur Lækjargata, où maintenant, c'est l'effervescence. La rue est interdite à la circulation, les drapeaux fleurissent. 7-drapeaux3 7-drapeaux2

                   Fríkirkjan                                               Menntaskólin (lycée)                              

7-Frik1 7-menn

                                               La Mairie a revêtu ses plus beaux atours.

7-mairie

 Les jeux gonflables pour les enfants sont en cours d'installation.

7-jeu3

Je me dirige vers l'église Dómkirkjan, où j'avais envisagé d'assister à l'office en compagnie des officiels (je suis naïve), mais le service d'ordre m'en interdit l'accès. On me demande de contourner l'Alþingi afin de rejoindre la place de l'Austurvöllur, elle-même délimitée par un cordon de sécurité.

Je suis seule, pas un Islandais, pas un touriste. Je peux donc choisir ma place où j'espère assister à toutes les cérémonies officielles.

7-dom2

L'église commence à se remplir : les Ambassadeurs de tous les pays, les officiels Islandais, le clergé et enfin, le Président Ólafur Ragnar Grímsson. Je n'ai pas vu entrer le premier ministre Jóhanna Sigurðardóttir..

7-officiels4

Toutes les cloches de la ville sonnent. La cérémonie religieuse peut débuter, retransmise sur la place par des haut-parleurs.

 

Les touristes commencent à investir la place.

Les scouts défilent, suivis par les policiers en tenue de cérémonie.7-scouts 7-policiers

 

Le service d'ordre se met en place.

7-policier2

Un policier, Erlandur en personne J, s'installe devant moi, me cachant une partie de la cérémonie. Il est impassible, son regard se fixe vers l'horizon mais il surveille les badauds.

7-Erlandur

Vingt minutes plus tard, Olafur et Jóhanna sortent de l'église et s'engouffrent dans Alþingi, sous le regard des policiers au garde à vous.

7-jo-oli-alp.jpg 7-poli3.jpg

 

Les officiels les suivent et s'installent sur les sièges disposés derrière la statue de Jón Sigurðsson sous l'œil de la fanfare.

7-off7-1 7-off9

                     7-off8 7-offi6 7-officiels1 

 

Dix minutes plus tard, le Président et la première ministre quittent l'Alþingi accompagnés d'une jeune fille qui tient une couronne de fleurs qu'elle déposera au pied de la statue de Jón Sigurðsson.

7-Olafur et Johanna-2

Jóhanna Sigurðardóttir entame une allocution qui durera quinze minutes.

7-johanna

La porte du Parlement s'ouvre et en sort la Fjallkonan, en robe de cérémonie typiquement islandaise, très digne qui s'avance et prend la place de Jóhanna. Elle lit un poème, puis s'en retourne dans l'Alþingi, toujours aussi solennelle.

7-Flallkona 7-fjall2

La Fjallkonan (la dame des montagnes) représente l'incarnation féminine de l'Islande, l'esprit islandais et la nature. Elle est devenue un symbole de la lutte pour l'indépendance islandaise. Elle se manifeste pour la première fois dans un poème en 1752. Son image apparaît dans "les légendes populaires islandaises" en 1864.

La lecture d'un poème par la Fjallkonan lors de la fête nationale est devenue une tradition depuis la proclamation de la République d'Islande, en 1944.

La cérémonie officielle est terminée, le Président regagne l'Alþingi.

7-oli

Ne restent sur la Place Austurvöllur que des femmes en robe traditionnelle.

                            7-costume5 7-cost6

                                     7-cost5 7-cost7

                  7-costume 7-cost8                    7-fillette

Occupée à les photographier, j'ai totalement oublié d'accompagner le cortège qui se dirige vers le cimetière de Sudurgata afin de déposer une gerbe de fleurs sur la tombe de Jón Sigurðsson.

Je suis les groupes de Reykvikingar qui se dirigent vers Austurstræti où de petites échoppes ont fleuri durant les cérémonies. Il se vend des sucettes en forme de drapeau aux couleurs de l'Islande, des drapeaux islandais, des ballons, des poupées folkloriques….

7-échoppes

7-costume 8

Il y a foule devant le stand de pylsur.

7-saucisse 17-saucisse.jpg

Sur Laugavegur, je retrouve les scouts et différentes fanfares qui défilent dans les rues, suivis par la foule.

7-scout2 7-orchestre

Dans Skólastræti Le Reykjavík Brass Band précède une troupe de théâtre de rues, perchée sur des échasses, déguisée en "hommes verts" façon Hulk.

7-Hulk

Au bord du lac Tjörnin, des "gros bras" déplacent des tonnes de ferraille sous les applaudissements du public.

7-homme fort 7-repos

Les familles se dirigent vers Fríkirkjan où se déroule un office.

7-Frik2

Sur le petit pont qui enjambe le lac, sont exposées de vieilles voitures.

                              Dodge                                                        Mercury Montclair

7-dodg 7-mercury montclair

                                                                 Oldsmobile

7-old2  7-old 

                           Chrysler                                                   Corvette

 7-chrys 7-corv

                            Plymouth                                                       Malibu Classic

7-ply 7-mali

                                 Pontiac                                                           Chevrolet

7-pon 7-chev2

                           Chevrolet

7 chev

Les enfants se pressent sur les structures gonflables installées sur Lækjargata et s'en donnent à cœur joie.

7-jeu2 7-jeu5

 

7-jeu4.JPG 7-jeu-arna

D'autres jeux sont installés sur le parking du Port.

Une foule est massée sur la colline d'Arnarhóll et grands et petits accompagnent en chantant et tapant des mains les groupes qui s'y produisent.

7-Arnarhol

 

Les drapeaux claquent au vent dans le ciel bleu. Le soleil brille.

7-dra4 7-drapeaux

 7 avi

 

 

 

 

 

 

 

Les avions frolent la tête des passants.

 

 

 

 

 

Les fillettes et leur maman vêtues de costumes folkloriques répondent, en souriant, aux sollicitations des touristes photographes.

                                        7-costume2 7-costume3


Il ya tellement de monde qu'on pourrait croire que toute l'Islande s'est donné rendez-vous à Reykjavík.

Bien d'autres évènements se déroulent aux quatre coins de Reykjavík : une compétition de voile au large de la côte de Sæbraut, des bals à plusieurs endroits, un concert à l'Hôtel de Ville, des jeux Vikings, un tournoi d'échecs en plein air, des spectacles de cirque et de marionnettes, des démonstrations sportives…

Tout ça est bon enfant.

 

Il est temps de monter à Hallgrímskirkja où un concert d'orgue et violoncelle est donné par

Hörður Áskelsson, organiste d'église et Inga Rós Ingolfsdóttir violoncelliste à l'Orchestre symphonique d'Islande.

                                  7-org7

7-org5 7-org6

7-org8 7--org9

                                          7-org9-2 

7-orgue

 

J'ai eu le bonheur d'entendre résonner ces magnifiques et imposantes orgues dans des œuvres de Saint-Saëns et Rachmaninov ainsi que de Holleran, Jon Leifs, Jón Hlöðver Áskelsson et Kjell Karlsen.

La prochaine fois où je serai présente lors de la fête nationale, j'assisterai aux festivités auxquelles je n'ai pu prendre part. Il y a tant d'évènements disséminés dans tout Reykjavík qu'il est impossible de participer à chacun.



Repost 0
19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 18:28

Festival Viking à Harfnafjörður

 

En attendant l'ouverture du Village, je pique-nique sur la jetée.

La mer est bleue, le ciel est bleu, le soleil darde ses rayons, les voiliers dansent sur les vagues. C'est le bonheur.

16-pic nic1 16-pic nic2

 

La fête Viking se tient tous les ans mi-juin dans l'enceinte du Village Viking.

http://www.vikingvillage.is/

                                                                     Village Viking

16-101

 16-103 16-104

 

16-102

 

Il fait très beau en ce 16 juin, grands et petits se pressent à la porte du Village.

16-119

 

 

 

 

 

 

 

 

 Ce sont de charmantes jeunes femmes Vikings qui nous accueillent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

16-105

 

 

 

 

 

 

 

  Le maréchal-ferrant sue sang et eau au-dessus de son feu

 

 

 

 

 

Groupe de chanteurs et danseurs

16-106

16-129

 

Cuisson à la broche du mouton et du cochon pour régaler les goumands

16-121 16-126

 

16-111 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Divinité Viking

 

 

 

 

 

 

16-110

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Totem Viking 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

16-112 

 

 

 

 

 

 

 

Attention, Viking

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tapisserie de Bayeux

La mission de Harold et préparatifs de la traversée

16-113

L'Evêque d'Odon encourage les normands

16-114

16-115 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Fauteuil Viking

 

 

 

 

 

 

16-116 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Tête de Viking sculptée

 

 

 

 

 

 

16-117 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Valeureux Viking

 

 

 

 

 

 

 

                                                                 Fin du combat de Vikings

16-125

Combat de Vikings en herbe

16-127 16-128

16-120 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Porte Viking

 

 

 

 

 

 

 

 

Fabrication d'un bracelet en galon

16-123 16-124

 

16-118 

 

 

 

 

 

 

Spakona (prophétesse) 

 

 

 

 

 

16-122 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Fier viking

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il était indiqué sur l'affiche : repas Viking. Je m'imaginais de grandes tablées occupées par de nombreux Vikings bruyants, où les mets seraient vikings, où tout le monde mangerait avec les doigts, chanterait, danserait.

16-107 16-108

16-109
Quelle déception, nous étions trois dans la salle…

Un repas tout à fait classique L

                           Couverts vikings…                                              Soupe Viking

16-130 16-131

16-132

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Poisson viking

 

 

 

 

 

Eglise de Hafnarfjörður

eglise Hafna  eglise Hafna2

 

 

Hellisgata

En attendant l'heure du dîner, je me suis promenée dans le parc Hellisgerði aménagé dans un champ de lave, on dit qu'il est habité par les elfes.

16-141
Je n'en ai pas vu, mais une cérémonie religieuse de mariage s'y déroulait.

16-137 16-138

 

Le carrosse de la mariée, une Ford Popular

16-135 16-136

Il faisait bon s'y promener au frais sous les frondaisons, les coups de soleil de ces deux derniers jours avaient bien besoin de fraîcheur.

16-139 16-140

Le parc est situé au cœur de Hafnarfjörður et tire son nom d'une grotte : hellir.

 

Álftanes

 

En regagnant Reykjavík, je m'arrête à Bessastaðir, la résidence du président de la république.

bess3

 

L'histoire de Bessastaðir est étroitement associée à l'histoire de l'Islande depuis l'époque de la colonisation au 9ème siècle.

Des fouilles archéologiques ont montré que les premiers habitants se sont installés à Bessastaðir avant l'an 1000, et depuis le site a été habité.

Au 13ème siècle, le grand écrivain Snorri Sturluson y possédait une ferme. Après la mort de Snorri, le roi de la Norvège a confisqué les biens, et durant toute la période du Moyen-âge, Bessastaðir a été habité par de hauts représentants des souverains étrangers. Au 17ème siècle Bessastaðir fut la résidence de la représentation la plus puissante du monarque danois en Islande.

Le bâtiment principal de Bessastaðir a été construit de 1761 à 1766.

bess2 Bess1

En 1805, la seule école secondaire en Islande y est installée. Il a été habité, entre autres, par le «Fjölnismenn et d'autres étudiants qui devinrent plus tard les dirigeants de la campagne pour l'indépendance nationale.

L'école s'installe à Reykjavík en 1846. En 1867, la ferme est achetée par le poète et homme d'Etat Thomsen Grímur, qui y vécut pendant près de deux décennies. Parmi les propriétaires ultérieurs on trouve le rédacteur en chef et parlementaire Skúli Thoroddsen, et son épouse, Théodora Thoroddsen, connue pour ses œuvres littéraires.

En 1940, Sigurður Jónasson achète Bessastaðir et en fait don à l'Etat en 1941 pour servir de résidence au Régent et plus tard, au Président d'Islande.

                                                                                                                                                                    Source : forseti.is

Bess-4.JPG

bess-5.JPG

 

 

Repost 0
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 18:43

 

 

         Quelle belle vue pour commencer la journée avec un copieux petit-déjeuner.

Cette adresse est à recommander, autant pour la vue, pour le calme, la proximité du centre (8mn en voiture) et la gentillesse de Svana. 

svanfridur@simnet.is)

18-guest1

 18-guest2 18-guest-3

Sur la N1, un peu avant de croiser la route 378 qui mène à la centrale Hellisheiðarvirkjun, je tourne à droite sur la route 39.

18-centrale-rte-39.JPG

Paysage grandiose. Personne.

18-rte39-2-pano

 

18-39

Je longe les Raufarhólshellir, mais des travaux m'empêchent de m'arrêter à la grotte de lave.

LCe sera pour la prochaine fois.

Je rejoins Eyrarbakki par la route 34.

Je ne me lasserai jamais de ce paysage : lupins, eau et montagnes.

18-rte34-1-pano

18-lup

La sculpture "Krian" (la sterne arctique) trône à l'entrée du village.

18-krian1  18-krian2

 

Maison colorées du XVIII° siècle.  

18-eyrar1 18-eyrar2

18-eyrar3 18-eyrar4

18-eyrar5 18-eyrar7

18-eyrar6

Eglise

18-eyrarbakki-église1  18-eyrarbakki-église2

18-eyra-plag

 

 

 

 

 

 

 

 

 Plage de sable noir 

     

 

 

   

 

 

 Prison : Fangelsið Litla-Hrauni

 18-eyrar-prison

Stokkseyri,port de pêche

Eglise

18-stokk-eglise2

18-stokk-eglise1 18-stokk-eglise3

18-stokk1

   

 

 

 

 

 

 

  Maison colorée

 

 

 

 

 

 

Coulée de lave

"La lave est entrée dans une énorme éruption autour de 6700 avant JC, peut-être à Heljargjá, canyon dans la région des hauts plateaux de Veðivötn. La lave très chaude et fluide coulait à environ 140 km/h et a été arrêtée par les vagues glacées de l'Atlantique Nord.

La lave solidifiée est bien visible dans les récifs entre Stokkseyri et Eyrarbakki.

La coulée de lave de Þjörsárhraun s'étend sur environ 975 km²."

18-faille-pano

 

18-stokk-phare 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Phare de Knarrarósviti

Premier phare d'Islande bâti en béton armé en 1938, sa hauteur est de 26.20m.

 

 

 

 

 

 L'Hekla

18-hekla

 

Eglise de Gaulverjarbær

18-eglise gaulvejarbaer  18-eglise gaulvejarbaer2

 

Hveragerði

La rivière des sources chaudes.

18-hvera1-rivière  18-hvera1

18-hvera2 18-hvera3

 

 

C'est la première source chaude utilisée par une laiterie locale entre 1930 et 1938.

A l'origine, c'était une puissante fumerolle formée lors du tremblement de terre de 1896.
La laiterie utilisait la vapeur pour pasteuriser et produire un fromage brun.
L'eau était également utilisée pour le chauffage, la cuisson et le lavage.

18-hvera-lavage.JPG

18-hvera4 18-hvera5

18-hvera6 18-hvera7 

Önnuhver eða Ruslahver

53°-57° Ph6-7

Formé après le tremblement de terre de 1947 suite à l'éruption volcanique de l'Hekla.

18-hvera-onuhver

 

Borhole

Foré en 1989 à 254m de profondeur.

C'est un cours d'eau alcaline avec de la végétation jusqu'aux berges.

18-hver-borh1 18-hver-borh2 

  18-hvera-oeuf

  

  

  

  

  

 

 

 

 

 

 

 D'où l'expression : vas te faire un œuf.J

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Marmite de boue

18-hvera-boue

 

18-hvera-huit 

 

 

 

 

 

  Huîtrier pie cherchant sa pitance

 

 

 

 

 

 

Kýraugað,l'œil de taureau

98° Ph 7

18-hvera-toro

 

Bláhver,source bleue

30°-88° Ph 6

Cette source d'eau chaude est la plus importante connue de la région
Sa couleur est due à la présence de silice colloïdale dans l'eau. La silice absorbe des longueurs d'onde rouges du soleil et l'œil traduit en vert et en bleu.

18-hvera-bla 18-hvera-bla2

 

Hverabrauð, la source chaude du pain

Cette a source a été utilisée pour la cuisson du pain pendant une longue période.

Le célèbre hverabrauð est toujours fabriqué et vendu à Hveragerði. C'est une délicieuse friandise.

18-hvera-pain

 

Gróuhver

Après le tremblement en 1947, la source a gagné en activité et de puissantes éruptions ont eu lieu pendant un certain temps mais ensuite l'activité à diminué après quelques années.

La source est froide aujourd'hui. Cette source a été nommée Gróas spring en l'honneur de Gróa Þordardóttir qui vivait dans une maison juste en face.

18-hvera-grou

 

Zone géothermique derrière l'université agricole

18-hvera-ZG5 18-hvera-ZG4

18-hver-ZG1 18-hver-ZG3

18-hver-ZG2

 

                                                                           Hrifla

 18-hver-ZG-Hrifla

Reykjamóri

18-hver-ZG-reyk2 18-hver-ZG-Reykjamóri

Leirgeirður

Repost 0
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 14:54

                                    Kotstrandarkirkjasur N1 entre Hveragerði et Selfoss

18-kostrandar

 

18-accident 

 

 

 

 

 

  Croix commémoratives en hommage aux accidents mortels qui se sont produits entre Reykjavík et Selfoss

 

 

 

 

 

 Mont Ingólfsjall route 35

 18-Ingol  

               Búrfell vu de la route 35                                             Búrfell vu de Kerið

 18-bur2 18-bur1

Hekla vu de la route 35 

 18-hek

 

Au premier plan la rivière Sogið, qui vient du lac de Þingvellir, est la rivière d'eau de source la plus importante du pays. Elle rejoint ici la rivière glaciaire Hvitá pour former l'Ölfusá.

 18-olf

 18-PjorPjorsá

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Cratère Kerið

18-ker1 18-ker2

                 Seyðishólar vu de la route 35                                              vu de Kerið 

 18-sey118-sey2

Eglise Stóraborg

18-stora2 18-storaborg1

Apavatn

18-apavatn2-pano

 

18-apavatn1-pano 18-apa1Laugarvatn

18-laugarvatn-pano

 

Brúarfoss

  J'avais réservé 1h pour la trouver, plus du temps pour l'admirer.
Au bout de 2h1/2 de vaines recherches, j'ai été obligée de partir, ce qui m'a empêchée de retourner à Skálholt, Þingvellir et de découvrir Hjálparfoss car il faut arriver avant 20h à l'hôtel.
J'ai quand même questionné 21 autochtones, frappé à 17 portes closes.
Les réponses étaient plus folles les unes que les autres : je ne connais pas ; c'est juste à côté, c'est très loin ; il faut beaucoup marcher, c'est à 5mn de la route ; c'est à droite, c'est à gauche ; j'en passe et des meilleures.
J'ai aussi interrogé plusieurs chiens, chats et chevaux qui ne m'ont rien appris de plus.
À croire qu'ils veulent la garder secrète.

 

Geysir, impossible de passer aussi près sans s'y arrêter...

18-gey

 

Strokkur

 18-st1  18-st2

18-st3  18-st4

 

Cette satanée Brúarfoss m'ayant retardée, je file, sans m'arrêter aux endroits prévus, vers mon hébergement de Smáratún afin d'arriver à une heure décente

Repost 0
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 21:00

          4h15, le temps est clair sur les îles Vestmannæyjar 7h20, le soleil est déjà haut dans le ciel

vest-1 vest-2

10h, l'Herjólfur quitte le port de Landeyjahöfn

vest-3 vest-5

vest-7

 

 

Un peu d'histoire

Aux premiers temps de la colonisation de l'Islande, raconte le Landámabók, le Norvégien Hjöleifur Hróðmarsson mit le cap au septentrion après avoir pillé l'Islande où il avait fait prisonniers 10 esclaves. Ces derniers devaient l'aider à tirer la charrue dès qu'ils accosteraient sur l'île boréale, sur la côte sud-ouest, dans les environs de Vík. Ils se révoltèrent et tuèrent leur maître, avant de gagner les petites îles verdoyantes que l'on distinguait à l'horizon. Deux semaines plus tard, Ingólfur Arnason, les rattrapa et les tua les assassins de son frère.
Depuis, l'archipel porte le nom que lui donnèrent Ingólfur et ses hommes : Vestmannæyjar : "l'île des hommes de l'ouest", l'Irlande étant à l'ouest de la Norvège.

En 1963, à environ 20 km d'Heimæy, la plus grande île de l'archipel, la mer se mit à bouillonner et soudain, surgit un immense nuage d'explosion suivi de cataractes de projections volcaniques et de cendres. Une brèche s'ouvrit sous les eaux et des bombes volcaniques consolidées par des coulées de lave naquit une île, la plus jeune au monde : Surtsey.
Dix ans après, Heimæy fut à son tour le théâtre d'une gigantesque explosion volcanique. Après une série de secousses telluriques, une fissure de 1800 mètres s'ouvrit sur le flanc de l'Helgafell, crachant des nuages ardents et des coulées de lave.

L'éruption changea l'aspect de l'île, la dotant d'un nouveau volcan , Eldfell : "la montagne de feu" aussi nommé Kirkjufekll.
Aujourd'hui encore, par endroits, s'échappent des filets de vapeur du sol encore chaud.

A la découverte de la ville.

Source : Le grand guide de l'Islande Gallimard

 

15 silhouettes noires attirent notre regard : les Vestmannæyjar ou îles Vestmann formées par l'éruption de volcans sous-marins il y a environ 11.000 ans.

vest-4 vest-103

vest-6

 

Heimæy est la seule île habitée

Je dépose mon sac au gîte Heirðrið.  . Ruth parle français.  

eyjamyndir@simnet.is

  

La porte humoristique des WC

vest-113

 

Visite de la ville

 

 

Le macareux est l'emblème de la ville

vest-10-3  vest-128

 

Passage piéton unique au monde

vest-146

vest-8 vest-9

vest-10-1 vest-10-2

vest-18

vest-24

vest-144 

 

 

 

 

 

 

 C'est de la rigolade par rapport à la suite.

 

 

 

 

 

 La rue Kirkjuvegar longe un mur de lave

vest-17 vest-11

vest-12

 

Blátindur : La famille était dans le living room détruit lors de l'éruption

vest-15-1 vest-15-2

vest-13-1 vest-15-3

vest-13-2vest-14 

Landakirkja : la lave s'est arrêtée peu avant l'église. Les portes en bois sculptées illustrent des scènes de l'histoire des Vestmannæyjar.

vest-19

          vest-20       vest-21

Statue érigée à la mémoire des pêcheurs disparus en mer

vest-22-1

vest-22-2

vest-23-

 

                        En 1973                                                En 2012

vest-25  vest-25-2

Fresque décrivant le travail du poisson, de la pêche à l'expédition

vest-27

Le port

vest-110 vest-111

vest-112 vest-147

vest-28 vest-31

Etudiants en plein boulot pendant leur petit job d'été

vest-29

 

Je m'inscris pour l'excursion en autocar puis en bateau.

Excursion en autocar

circuit car

Falaise de Há.

Vers le golf

vest-33 vest-36

vest-35

Îles de Hæna, Kafhellir et Hani

 

vest-34

Nous continuons vers le sud

vest-37vest-39 vest-38

 vest-40 vest-45

vest-47 vest-46 

vest-48 

 

vest-49 

Relevé sur des panneaux informatifs

Un peu d'histoire :

On pense que les îles Vestmann étaient déjà habitées lors de la colonisation de l'Islande en 874. Elles restèrent peu peuplées durant des siècles. Le nombre d'habitants était de 400 à peine en 1627 lors du raid des pirates d'Afrique du nord, qui tuèrent 36 personnes et en emportèrent 242 en esclavage à Alger. L'avènement des bateaux à vapeur en 1906 entraîna un accroissement de la population, qui atteignait 5303 habitants quand l'éruption du 23 janvier 1973 se déclencha à Heimæy.

Les îliens ont l'esprit pionnier. Ils fondèrent la première école primaire du pays, la première maternité ainsi que la première compagnie d'assurances islandaises. Ce sont eux qui acquirent le premier bateau de sauvetage et garde-côtes du pays.

 

Avifaune

Près de 30 espèces nichent dans les îles Vestmann et le macareux moine y est l'oiseau emblématique. En juillet, on le chasse pour sa chair, tandis que les enfants viennent à la rescousse des oisillons qui s'égarent dans le village au lieu de mettre le cap sur la mer.

On trouve ici toutes les variétés de guillemots, ainsi que des nids d'oiseaux diurnes et nocturnes qui nichent dans les trous, tels le pétrel tempête, le pétrel culblanc et le puffin des Anglais (macareux). Le fou de Bassan, "Seigneur de l'Atlantique" niche en vastes colonies sur Súlnasker. Jadis les œufs et la capture des macareux ne constituaient qu'une distraction.

 

Végétation et géologie

Les îles Vestmann sont pour la plupart issues d'éruptions volcaniques sous-marines et recouvertes d'une végétation toujours verte. Heimæy est probablement apparue durant l'ère glaciaire et le mont Eldfell est né en 1973.

Surtsey a été formée par une éruption sous-marine en 1963. Les roches prédominantes sont la palagonite et le basalte.
La flore des îles compte plus de 120 espèces, dont 30 d'herbes différentes. Certaines algues ont été utilisées pour l'alimentation des hommes et des bêtes.

Le vent et le sel entravent la croissance des arbres.

 

Climat

Les vents, la pluie et le brouillard caractérisent le climat des îles Vestmann. L'hiver y est clément, il y neige peu, mais l'été est plutôt frais.

Les vents sont de force 5 en moyenne, mais on a enregistré des vents à 110 nœuds à Stórhöfði.
Les précipitations maximales en 24h ont été de 193 mm, la température la plus basse a été de -16,9° et la plus élevée de 19,1°.
Les plus hautes vagues enregistrées ont atteint 22,89m et la pression atmosphérique la plus basse est descendue à 919,7 mbr.

 

La pluie et le vent s'invitent. Il fait très froid.

Cimetière des maisons et Pompéï du nord

400 maisons restent ensevelies sous la lave depuis 1973.

Un programme de fouilles entrepris sous le nom de "Pompéi du nord" a déjà mis à jour les vestiges de 4 maisons qui jalonnaient la rue Suðurvegur.

vest-65 vest-66

vest-67 vest-70

vest-68  vest-69

Le guide est juché sur le toit d'une maison

vest-64

Cette visite est très émouvante

Cette lave, très légère, s'est abattue sur les maisons

vest-71 vest-72

vest-73

Nous continuons vers l'Eldfell, la pluie fait rage.

vest-50 vest-51

Vues du sommet de l'Eldfell, ce cratère s'est formé lors de l'éruption de 1973.

vest-52 vest-55

vest-53

vest-54

vest-56 vest-57

vest-59

Vue sur Heimæy du cratère de l'Eldfell

vest-58 vest-61

Nous redescendons vers le port où je dois prendre le bateau à 16h30.

vest-62 vest-63

Il est déjà 17h30 et le capitaine ne m'a pas attendue. L

circuit bateau

On me trouve une place dans une excursion d'un club du 3ème âge islandais. Personne ne veut ranger son sac à main afin que je m'asseye. Tant pis, j'irai dehors en compagnie du capitaine où j'aurai une bien meilleure vue. Le problème est que des trombes d'eau s'abattent sur nous. L

vest-93 vest-77

Falaises où nichent des macareux et pétrels.

vest-76 vest-78

vest-80 vest-79

vest-81 vest-82

vest-85 vest-84

vest-100 vest-101

vest-83

Skansin vu de la mer

vest-74 vest-75

vest-87 vest-88

La maison de mes rêves...

vest-89 vest-90

vest-91 vest-92

vest-94 vest-95

vest-96 vest-97

vest-98 vest-102

vest-103 vest-106

vest-104 vest-105

Grottes naturelles baie de Klettsvík où le capitaine donne un petit concert de clarinette. L'acoustique y est excellente.

vest-107

 

 

vest-99 vest-109

 

Le lendemain, il fait un temps splendide. En attendant l'heure d'embarquer, j'explore Kirkjubæjarhraun le champ de lave de 3 km².

vest-120 vest-124

vest-122 vest-123

vest-126 vest-127

vest-121 

Un poteau indique l'emplacement des rues englouties sous 30 m de lave.

 vest-125 vest-129

vest-119

L'éruption de 1973

vest-145

Sous cette pierre à 16 mètres de profondeur, est enfoui le club des Kiwanis de Heimæy

vest-130

Mes pas me mènent au Skansinn regroupant plusieurs sites historiques.

vest-142

Landlyst, maison qui servit de maternité à Sólveig, première sage-femme d'Islande.

vest-137 vest-138

Stafkirkjan, réplique d'une maison médiévale en bois offerte par le gouvernement norvégien, en 2000, à l'occasion du millénaire de l'arrivée du christianisme.

vest-134

Vestiges du fort construit au XV° siècle pour défendre le port. Les murs, dévastés par la lave en 1973, ont été partiellement reconstruits.

vest-139 vest-141

Murs de l'usine de traitement du poisson

vest-114 vest-116

vest-118 vest-117

vest-143

Arrivée de l' Herjólfur

vest-148

 

Embarquement des véhicules

vest-149

 

Au revoir les Vestmann

 

vest-150 vest-151

vest-152 vest-153

vest-154 vest-155

vest-156 vest-157

vest-159 vest-158

vest-161 vest-162

vest-160

Repost 0
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 20:52

          Me voici revenue sur "le continent" où l'Hekla m'accueille sous un beau soleil.

20-101 20-102

20-103 20-104

Un dernier coup d'œil sur les Vestmann.

20-105

20-106

 

Comment résister à Seljalandsfoss ?

20-107

 

J'avais projeté d'aller faire un tour derrière Glúfrafoss mais le niveau de l'eau est bien trop élevé.

20-114 20-114-1

20-115  20-116

20-117-1

 

20-110

Quatre cascades d'un seul coup d'oeil

20-109

 

A quelques encablures la cascade vers Paradísarhellir

 

 

 

Puis par la route 246 vers Ystiskáli, Írárfoss et à quelques minutes, une autre cascade dont je n'ai pas trouvé le nom.

20-119-Irar-1 20-118-Irar2

Le village de Ásólfsskáli est le départ de quelques randonnées.

20-122-1

Je grimpe pour découvrir la rivière Miðskálaá et le point de vue.

20-121 20-126

20-122-2  20-123

20-124 20-125

Lorsque je redescends, je glisse sur de l'herbe mouillée, m'écroule à plat ventre et commence à glisser dans la pente. Heureusement qu'une grosse touffe d'herbe était là pour m'y accrocher !!!

Ásólfsskálakirkja

20-120-asol

Encore une belle inconnue

 20-127-inconnue

Seljavellir, depuis le temps que je voulais aller me baigner dans cette piscine à ciel ouvert… Ce n'est pas la pluie diluvienne qui va me faire rebrousser chemin.

20-128

On m'a dit qu'il fallait suivre le tuyau sur la gauche en partie basse. Le tuyau ? Point de tuyau. Il est tout simplement recouvert par une épaisse couche de cendres de l’Eyjafjallajökull.

Je suis les traces de pas d’abord dans le lit de la rivière (pas encore marée haute), puis sur un petit chemin caillouteux. Deux gués à franchir d’une grande enjambée, un pont fait d’une planche posée sur deux rochers. Pas rassurée, on voit et on sent le point de rupture. Il ne terminera pas la saison…

Un autre pont de singe dont le tiers est déjà brisé... Un rocher que l’on doit étreindre pour passer le torrent glaciaire Laugará (la rivière du bain)  où le pied à bien du mal à tenir. A l’aller, tout va bien. Au retour, la peur me prend, je ne sais pas où poser le pied. Heureusement qu’un Allemand arrive et qu’il me saisit fermement le poignet.

Plus que quelques mètres et Seljavallalaug apparaît, enfin, depuis le temps où je voulais la voir. J

20-129

Deux Islandais et deux Islandaises, nus comme des vers barbotent, je trempe la main dans une eau bien chaude et là, je me rends compte que j’ai oublié mon maillot et ma serviette dans la voiture lorsque je suis revenue chercher la housse de mon appareil photo. L L

20-130 20-131

Dépitée, je reviens à la voiture, trempée jusqu’aux os.

Je veux prendre en photo la grotte de Rútshellir, et là, c’est la catastrophe. L’appareil siffle, rien ne s’affiche sur l’écran. Je le sèche soigneusement, mais rien n’y fait. Je prends quand même quelques clichés, à l’aveugle. On verra bien. L

20-132 20-134

Le moral dans les chaussettes, je continue vers Vík et m’arrête à l’église de Skeiðflöt.

20-135-Skeid

Il pleut toujours autant. Ce n’est pas aujourd’hui que je vais attraper d’autres coups de soleil…

Je n’ai même pas envie d’aller voir au-dessus de Selfoss et ne m’y arrête même pas. Je crois bien que je vais pleurer.

Il fait tellement mauvais à Vík, que je ne visite pas ce que je ne connaissais pas encore.

Photo "au jugé", de l'intérieur de la voiture, de l'église de Vík

20-136 

Je prends le l’essence, en trois fois. La première, j’oublie un zéro et affiche 700 KR, la deuxième fois, j’affiche bien 7000 Kr et la troisième fois je complète avec 2000 Kr. Je sais maintenant que le réservoir contient au moins 10 000 Kr.
Surprise à la sortie de Vík. La route est coupée et refaite quelques mètres plus loin, la rivière est noire des cendres de l’Eyjafjallajökull.

Tout le paysage a changé, les lupins ne sont même plus là. Je sais qu’ils reviendront, plus beaux qu’avant, mais quelle tristesse.

20-137 20-138

20-139
J’implore mon appareil photos de refonctionner, je lui dis que peu d’appareils voient d’aussi belles choses, enfin, plein de niaiseries du même genre. Mais il siffle toujours. Je monte le chauffage et la ventilation au maximum pour le réchauffer et le sécher en profondeur, et là, bercée par le ronronnement du moteur, la chaleur, la route droite à l’infini et le manque de sommeil, je m’endors. Mon voyage aurait pu s’arrêter ici, mais Thor devait veiller sur moi. Je me réveille au bout de quelques secondes, minutes, mètres, kilomètres ? dès que je mors le bas-côté. Je ne sais pas comment j’ai fait pour ne pas percuter les piquets jaunes de droite et de gauche. La voiture fait quelques embardées avant que je n’arrive à la remettre dans le droit chemin. J’ai eu une sacrée trouille.

Je repars en ouvrant en grand les fenêtres. Tant pis, l’appareil va se geler, mais nous arriverons entiers à Klaustur.
Je suis logée à Hunkubakkar, dans un petit chalet. Je peux même me faire un peu de cuisine.
Ici, l’accès à Internet est gratuit, mais il faut rester dans le salon. Un courriel d’Hólasport m’attend, m’informant qu’ils peuvent effectuer l’excursion au Laki après-demain car d’autres personnes se sont inscrites. Je file à l'hôtel Geirland pour demander s’ils peuvent m’emmener le lendemain au lac Langisjór. La route est ouverte depuis la veille. Nous irons donc. Tout s’organise bien. La journée se termine mieux que l'après-midi.

L’appareil dort bien sagement, posé sur le radiateur, avec ses batteries.

Repost 0
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 13:01

          21 juin

C’est l’été, mais il fait froid et le temps est couvert.
A 9h, Gísli et sa nièce Hanna me rejoignent à la station service de Kirkjubæjarklaustur à bord de leur 4X4 pour l’excursion au lac Langisjór.
J’en rêvais depuis 2005.

Premier arrêt au camping de Hólaskjól où nous randonnons quelques dizaines de minutes.

21-101 21-102

Hanna, petite chèvre bondissante, me précède, "vieille bique ahanante".

Nous nous trouvons au-dessus le la petite cascade d'Ófærufoss (celle sur la Syðri-Ófæra) et ses orgues basaltiques.

21-103

21-105 21-104

 

 

Quel fracas assourdissant !!!

Après avoir franchi quelques gués, nous arrivons en vue de la faille de l’Eldgjá. Alors qu’en 2005 nous pouvions en franchir le passage, l’accès est interdit par de grosses pierres.

21-142

Hanna me montre la grotte de lave.

21-106
Nous roulons maintenant en direction de Langisjór par la F235.

Gísli est très prudent, il évalue bien les rivières avant de franchir les gués. La route n’étant ouverte que depuis la veille, c’est la première fois cette année qu’il effectue ce parcours.
21-108 21-109

Les flancs des montagnes sont encore très enneigés, jusqu’à la piste.

21-110 21-107

21-111

Nous arrivons à destination et la pluie fait son apparition.

Il est là, il m’a déjà refusée trois fois, mais j’ai rusé en arrivant avec un 4X4 d’autochtone. Il n’a pas mis ses habits bleus turquoise d’apparat pour me recevoir, mais il est magnifique, immense, s’étirant sur 20 kms, bleu clair au milieu de tout ce noir minéral, calme, silencieux, un silence absolu, pas un souffle de vent, pas un cri d'oiseau, pas un poisson pour briser la surface de l'eau, rien. Que lui et moi (et Gísli et Hanna …) : Le lac Langisjór.

21-112 21-113

21-114

21-115 21-116

21-117 21-118

21-119

 

Nous nous observons longuement et il faut déjà repartir.
Adieu beau lac, je ne te reverrai certainement jamais.

 

Gísli emprunte des pistes ? chemins ? traces ? rien du tout ? connus de lui seul. Même le GPS renonce. Il se contente de nous informer que nous roulons vers le nord sur une route non répertoriée.

Nous avançons dans la caillasse, dans la cendre et même dans la neige. Gísli observe les environs et constate du changement depuis l’an dernier.

Nous nous arrêtons au bout d’un promontoire et découvrons la Skaftá s’étirant en méandres langoureux.

21-120

Quel spectacle.

21-121 21-122

21-123 21-124

 

  Le véhicule qui m'a permis de réaliser mon rêve.

21-125

Un autre lac se profile à l’horizon. Avec un grand sourire, Hanna m’informe que c’est de nouveau le Langisjór. Nous en avons fait le tour. Il est aussi merveilleux du sud au nord que du nord au sud miroitant sous le pâle soleil.

21-126 21-127

21-129 

21-128

Cette fois-ci, adieu.

Depuis le Fögrufjöll, ou aux environs, nous apercevons le Vatnajökull.

21-130
Sur la piste de gauche, nous avons une vue dégagée sur Uxatindar.

21-131

21-132 21-133

21-134

De nouvelles cascades déboulent des flancs de Skuggafjöll. Hanna, tel un cabris bondit et nous rapporte de l’eau, fraîche, pure, délicieuse.

21-135 

21-136

 

De retour sur la F208, nous retrouvons la puissante Skaftá et ses myriades de cascades.

21-144

21-137 21-138
21-139 21-140

21-141

Dernier passage à la faille de l’Eldgjá.

21-141-2 

Je n’ai pas vérifié, mais il ne me semble pas qu’elle se soit écartée de 14 cm depuis 2005…

Nous franchissons le dernier gué du camping de Hólaskjól et … un pneu explose.

Il nous faut patienter jusqu'à l'arrivée du fermier (bondi, prononcer pounté).

Personne ne passe sur cette route.

21-143

J’ai l’occasion d’enrichir mon vocabulaire avec Hanna durant la longue attente.

Celui-ci arrive, enfin, avec la roue de secours et le cric.

21-145

Heureusement que le pneu n’a pas éclaté au Langisjór, sinon, nous y passions la nuit. Et il y fait froid.

En compensation de ce désagrément, Gísli m’offre le dîner à l’hôtel Geirland dont il est le propriétaire.
 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Myriaðe
  • : Tous mes voyages en Islande
  • Contact

Profil

  • Myriaðe
  • Je suis atteinte d'Islandite aigüe, maladie incurable, mais je me soigne par des séjours répétés en Islande, où je me gave de skyr comme mon avatar Skyrgámur...
  • Je suis atteinte d'Islandite aigüe, maladie incurable, mais je me soigne par des séjours répétés en Islande, où je me gave de skyr comme mon avatar Skyrgámur...

Rechercher