Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 15:02

Lýðveldisdagurinn, la fête nationale Islandaise

 

C'est le 17 Juin 1944 que la République d'Islande fut officiellement proclamée et que le pays devint indépendant après avoir appartenu aux Danois.

Ce jour fut choisi pour devenir le jour de la fête nationale en Islande en l'honneur de Jón Sigurðsson, grand défenseur de l’indépendance, né à cette date.

Jon_Sigurdsson.jpg


Les Islandais apprécient particulièrement ce jour et le fêtent comme il se doit : cérémonies officielles, défilés, théâtre de rue, parades et autres bals populaires se multiplient de Reykjavík, jusque dans les plus petits villages et ce jour là des milliers d'Islandais se plaisent à pique-niquer à Þingvellir, là où fut fondé le premier parlement démocratique islandais.

 

J'avais déjà assisté à la fête nationale dans un minuscule hameau des Vestfirðir, mais cette année, c'est à Reykjavík que j'ai posé mon sac.

Habituée aux grandes métropoles, je m'étais imaginée une foule immense venant y assister.

Les festivités devant commencer à 9h50, j'étais déjà sur place à 8h20.

Grand soleil et ciel bleu sont au rendez-vous.

Pas un chat dans les rues, pas un drapeau. Me serais-je trompée de jour ?

Après avoir déambulé dans les petites rues aux maisons colorées, je reviens sur Lækjargata, où maintenant, c'est l'effervescence. La rue est interdite à la circulation, les drapeaux fleurissent. 7-drapeaux3 7-drapeaux2

                   Fríkirkjan                                               Menntaskólin (lycée)                              

7-Frik1 7-menn

                                               La Mairie a revêtu ses plus beaux atours.

7-mairie

 Les jeux gonflables pour les enfants sont en cours d'installation.

7-jeu3

Je me dirige vers l'église Dómkirkjan, où j'avais envisagé d'assister à l'office en compagnie des officiels (je suis naïve), mais le service d'ordre m'en interdit l'accès. On me demande de contourner l'Alþingi afin de rejoindre la place de l'Austurvöllur, elle-même délimitée par un cordon de sécurité.

Je suis seule, pas un Islandais, pas un touriste. Je peux donc choisir ma place où j'espère assister à toutes les cérémonies officielles.

7-dom2

L'église commence à se remplir : les Ambassadeurs de tous les pays, les officiels Islandais, le clergé et enfin, le Président Ólafur Ragnar Grímsson. Je n'ai pas vu entrer le premier ministre Jóhanna Sigurðardóttir..

7-officiels4

Toutes les cloches de la ville sonnent. La cérémonie religieuse peut débuter, retransmise sur la place par des haut-parleurs.

 

Les touristes commencent à investir la place.

Les scouts défilent, suivis par les policiers en tenue de cérémonie.7-scouts 7-policiers

 

Le service d'ordre se met en place.

7-policier2

Un policier, Erlandur en personne J, s'installe devant moi, me cachant une partie de la cérémonie. Il est impassible, son regard se fixe vers l'horizon mais il surveille les badauds.

7-Erlandur

Vingt minutes plus tard, Olafur et Jóhanna sortent de l'église et s'engouffrent dans Alþingi, sous le regard des policiers au garde à vous.

7-jo-oli-alp.jpg 7-poli3.jpg

 

Les officiels les suivent et s'installent sur les sièges disposés derrière la statue de Jón Sigurðsson sous l'œil de la fanfare.

7-off7-1 7-off9

                     7-off8 7-offi6 7-officiels1 

 

Dix minutes plus tard, le Président et la première ministre quittent l'Alþingi accompagnés d'une jeune fille qui tient une couronne de fleurs qu'elle déposera au pied de la statue de Jón Sigurðsson.

7-Olafur et Johanna-2

Jóhanna Sigurðardóttir entame une allocution qui durera quinze minutes.

7-johanna

La porte du Parlement s'ouvre et en sort la Fjallkonan, en robe de cérémonie typiquement islandaise, très digne qui s'avance et prend la place de Jóhanna. Elle lit un poème, puis s'en retourne dans l'Alþingi, toujours aussi solennelle.

7-Flallkona 7-fjall2

La Fjallkonan (la dame des montagnes) représente l'incarnation féminine de l'Islande, l'esprit islandais et la nature. Elle est devenue un symbole de la lutte pour l'indépendance islandaise. Elle se manifeste pour la première fois dans un poème en 1752. Son image apparaît dans "les légendes populaires islandaises" en 1864.

La lecture d'un poème par la Fjallkonan lors de la fête nationale est devenue une tradition depuis la proclamation de la République d'Islande, en 1944.

La cérémonie officielle est terminée, le Président regagne l'Alþingi.

7-oli

Ne restent sur la Place Austurvöllur que des femmes en robe traditionnelle.

                            7-costume5 7-cost6

                                     7-cost5 7-cost7

                  7-costume 7-cost8                    7-fillette

Occupée à les photographier, j'ai totalement oublié d'accompagner le cortège qui se dirige vers le cimetière de Sudurgata afin de déposer une gerbe de fleurs sur la tombe de Jón Sigurðsson.

Je suis les groupes de Reykvikingar qui se dirigent vers Austurstræti où de petites échoppes ont fleuri durant les cérémonies. Il se vend des sucettes en forme de drapeau aux couleurs de l'Islande, des drapeaux islandais, des ballons, des poupées folkloriques….

7-échoppes

7-costume 8

Il y a foule devant le stand de pylsur.

7-saucisse 17-saucisse.jpg

Sur Laugavegur, je retrouve les scouts et différentes fanfares qui défilent dans les rues, suivis par la foule.

7-scout2 7-orchestre

Dans Skólastræti Le Reykjavík Brass Band précède une troupe de théâtre de rues, perchée sur des échasses, déguisée en "hommes verts" façon Hulk.

7-Hulk

Au bord du lac Tjörnin, des "gros bras" déplacent des tonnes de ferraille sous les applaudissements du public.

7-homme fort 7-repos

Les familles se dirigent vers Fríkirkjan où se déroule un office.

7-Frik2

Sur le petit pont qui enjambe le lac, sont exposées de vieilles voitures.

                              Dodge                                                        Mercury Montclair

7-dodg 7-mercury montclair

                                                                 Oldsmobile

7-old2  7-old 

                           Chrysler                                                   Corvette

 7-chrys 7-corv

                            Plymouth                                                       Malibu Classic

7-ply 7-mali

                                 Pontiac                                                           Chevrolet

7-pon 7-chev2

                           Chevrolet

7 chev

Les enfants se pressent sur les structures gonflables installées sur Lækjargata et s'en donnent à cœur joie.

7-jeu2 7-jeu5

 

7-jeu4.JPG 7-jeu-arna

D'autres jeux sont installés sur le parking du Port.

Une foule est massée sur la colline d'Arnarhóll et grands et petits accompagnent en chantant et tapant des mains les groupes qui s'y produisent.

7-Arnarhol

 

Les drapeaux claquent au vent dans le ciel bleu. Le soleil brille.

7-dra4 7-drapeaux

 7 avi

 

 

 

 

 

 

 

Les avions frolent la tête des passants.

 

 

 

 

 

Les fillettes et leur maman vêtues de costumes folkloriques répondent, en souriant, aux sollicitations des touristes photographes.

                                        7-costume2 7-costume3


Il ya tellement de monde qu'on pourrait croire que toute l'Islande s'est donné rendez-vous à Reykjavík.

Bien d'autres évènements se déroulent aux quatre coins de Reykjavík : une compétition de voile au large de la côte de Sæbraut, des bals à plusieurs endroits, un concert à l'Hôtel de Ville, des jeux Vikings, un tournoi d'échecs en plein air, des spectacles de cirque et de marionnettes, des démonstrations sportives…

Tout ça est bon enfant.

 

Il est temps de monter à Hallgrímskirkja où un concert d'orgue et violoncelle est donné par

Hörður Áskelsson, organiste d'église et Inga Rós Ingolfsdóttir violoncelliste à l'Orchestre symphonique d'Islande.

                                  7-org7

7-org5 7-org6

7-org8 7--org9

                                          7-org9-2 

7-orgue

 

J'ai eu le bonheur d'entendre résonner ces magnifiques et imposantes orgues dans des œuvres de Saint-Saëns et Rachmaninov ainsi que de Holleran, Jon Leifs, Jón Hlöðver Áskelsson et Kjell Karlsen.

La prochaine fois où je serai présente lors de la fête nationale, j'assisterai aux festivités auxquelles je n'ai pu prendre part. Il y a tant d'évènements disséminés dans tout Reykjavík qu'il est impossible de participer à chacun.



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marine 05/04/2013 17:04

L’indépendance ! Elle mérite d’être fêtée car c’est le symbole de la liberté. C’est merveilleux de voir le sourire et la joie des habitants, ça se voit que c’est un jour exceptionnel. L’Islande a
bien conservé des trésors on dirait, car c’est rare de nos jours de voir encore des vieilles voitures de collections comme celles-ci.

Myriaðe 05/04/2013 17:34



Bonjour Marine, la fête de l'indépendance est un grand moment. Tous les Islandais, même dans les hameaux les plus isolés la fêtent.


Vous pouvez voir la ferveur à Djupavík, dans les fjords de l'ouest ici : http://odysee-islandaise.over-blog.com/article-36600239.html


 


Cordialement.
Myriaðe



Marine 05/04/2013 17:00

L’Islande vous a beaucoup inspiré, et on voit tout de suite que vous êtes un artiste. J’ai beaucoup aimé la façon dont vous avez parlé de l’Islande à travers vos tableaux. J'espère ne pas manquer
votre exposition à Paris car je pense m’y rendre justement en mai.

Myriaðe 05/04/2013 17:23



Bonjour Marine,


je pense que ce message ne m'est pas destiné. Je ne suis pas un artiste, je ne peins pas de tableaux et je n'expose pas. , mais par contre, j'adore l'Islande.


Cordialement.
Myriaðe



Présentation

  • : Le blog de Myriaðe
  • : Tous mes voyages en Islande
  • Contact

Profil

  • Myriaðe
  • Je suis atteinte d'Islandite aigüe, maladie incurable, mais je me soigne par des séjours répétés en Islande, où je me gave de skyr comme mon avatar Skyrgámur...
  • Je suis atteinte d'Islandite aigüe, maladie incurable, mais je me soigne par des séjours répétés en Islande, où je me gave de skyr comme mon avatar Skyrgámur...

Rechercher