Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 18:29

J’ai à peu près bien dormi dans la chambre minuscule (environ 5M²).
Les pâtisseries et les confitures maison étaient délicieuses.
J’oublie mon gilet et ça va beaucoup me manquer aujourd’hui.

A Varmahlið, je commence par une grande toilette de la voiture, avec de la lessive. Elle est belle mais ne va pas le rester longtemps. A peine dix kilomètres plus loin, sur la N1 qui devrait être goudronnée, les services publics viennent de décharger de gros cailloux. Ce que j’ai vu de pire pour rouler.

Montagnes avant Bólstaðarhilð

2-101 2-102

2-103 2-104

Eglise de Bólstaðarhilð

2-105-Bólstaðarhlið  2-106-Bólstaðarhlið

J'y rencontre un chien de berger, comme à chaque fois que je m’arrête aux environs d'une ferme, pour voir une église.
Il m’offre tout de suite son ventre et « sourit » différemment des autres. Ce n’est certes pas le plus beau ; le pauvre a un œil crevé. Il m’accompagne joyeusement jusqu’à l’église. Bien sûr, je lui parle, mais il ne comprend pas. 
J
, même le mot gâteau le laissera indifférent. Mais le toutou est polyglotte !!! Dès que je prononce « cookies », il saute partout et lorsque j’ouvre le coffre, il s’en est fallu de peu qu’il y saute. Il adore les gâteaux au chocolat. J’ai du mal à l’empêcher de monter à côté de moi.

Il me raccompagne en jappant joyeusement. Gentil toutou.

 

Église de Holtastaðir

 2-109-Holtastaðir  2-110-Holtastaðir

Chevalier Gambette

2-107 2-108

 

Église moderne de Blönduós (visite payante), édifiée entre 1982 et 1993. Elle est censée représenter un cratère. J'aime mieux l'ancienne…

2-112-Blönduós 2-111-Blönduós

2-113-Blönduós 2-114-Blönduós

2-115-Blönduós2-117-Blönduós 2-116-Blönduós

2-118-1-Blönduós 2-118-2-Blönduós

 

Église ancienne  

 2-120-Blönduós  2-121-Blönduós

2-119-Blönduós

 

Maisons colorées

2-122 2-127

  Musée de la mer.(Payant)

2-123  2-124
Je sens tout de suite l’arnaque, comme à Grenivík, lorsque je vois la taille de la maison.

Gagné !!!

2-125 2-126

Musée du textile (Heimilisiðnaðarsafnið) où sont entreposées de petites merveilles. Les gants sont obligatoires.

2-129-2.jpg 2-129

Photo isholf.is

Lingerie, layette et linge de table brodés mains

2-131  2-130

2-133  2-132

2-134  2-135

2-148

Costumes régionaux et de Fjallkonan (voir Fête Nationale 17 juin )

2-136   2-137

2-138   2-139

2-140   2-141

2-142   2-143

2-144   2-145

2-146   2-147

2-151   2-152

2-153   2-154

2-149   2-155

2-150

Embouchure de la Blandá

2-156

Baie d'Húnafjörður  

2-157

Dans la vallée de Vatnsdalur (route 722) tertres morainiques vestiges de l'ère glaciaire.

En 1720, eut lieu le plus grand glissement de terrain d'Islande. Les flancs du Vatnsdalsfjall s'effondrèrent dans la rivière pour donner maissance au lac Flóðið ainsi qu'à une multitude de collines bizarres nommées Vatnsdalshólar. 

2-1582-1592-160 2-163 2-164

2-162 2-171

2-167 2-166 

2-169    

2-170

Route 721, des chevaux se sont échappés d’un champ. Pas facile de les regrouper.

2-172 2-173

 


 

Il chauffe une douche, comme disait ma tante Louise

2-174 

Église de Þingeyrar (visite guidée payante) construite en pierre de basalte taillé, consacrée en 1877.

Elle est de style roman avec des murs de 1m d'épaisseur.

2-176-Þingeyrar  2-175-Þingeyrar
2-179-Þingeyrar 2-178-Þingeyrar

2-177-Þingeyrar 2-187-2

1000 étoiles dorées décorent la voûte peinte en bleu.

2-186-Þingeyrar

1000 carreaux garnissent les fenêtres.

Chaire, probablement hollandaise, offerte en 1696. Retable du XV° siècle, bas-reliefs en albâtre.

2-184-Þingeyrar   2-185-Þingeyrar

Fonts baptismaux offerts en 1697

2-183-Þingeyrar  2-187-1-Þingeyrar

Galerie d'apôtres

2-181-Þingeyrar 2-182-Þingeyrar

2-180-Þingeyrar

Elle avait raison la Louise. Des trombes d’eau s'abattent et m'accompagnent jusqu’à Ósar.

Bogarvirkki

La pire route à trois chiffres (717) en gravier volant. J’ai failli décoller plusieurs fois.

C'est un bouchon volcanique naturel constitué de couches de basalte, il a été utilisé comme forteresse durant des siècles.

2-194 2-196
2-198 2-199

Du sommet, on peut voir par beau temps, Þingeyrar de l’autre côté de la baie de Hop, donc, pas aujourd'hui…

2-188 2-190

2-193 2-189

2-1912-1922-200 

 

 

 

 

 

 

Ça fiche la trouille quand on voit la pente vertigineuse qu'il va falloir descendre au milieu des caillasses.

 

 

 

 

Ici, vécu au XIX° siècle, Rósa Guðmundsdóttir, poétesse et sage-femme

 2-202 2-201

2-203

2-205 

 

 

 

 

 

Lac de Skúlatjörn

 

 

 

 

 

 

 

 

Húnafjörður

2-204 2-206

2-208-Vesturhópshólakirkja 

 

 

 

 

 

 

Eglise Vesturhópshólakirkja

 

 

 

 

 

 

 

2-207

2-210 

 

 

 

 

 

 Lac Sigríðarstaðavatn

2-209

Le petit chalet de Ósar  que je partage avec un couple (chacun sa chambre…)

2-211 2-212

 

2-213 

 

 

 

 

 

 La cuisine commune

 

 

 

 

 

 

 

 Sigríðarstaðasandur,  la baie des phoques

2-214

Les phoques

 2-215 2-216

On en voyait très au loin, puis deux se sont approchés, mais un envol de canards rasant les flots et leur tête les a fait disparaître à tout jamais. L

La baie d'Húnafjörður

2-218 2-219

le rocher d'Hvítserkur (la chemise blanche) blanchi par le guano. Selon la légende, cette double arche basaltique naturelle serait un troll transformé en pierre par le soleil matinal alors qu'il se rendait au monastère de Þingeyrar pour le détruire.

2-217-1 2-217-2

Arc-en-ciel sur le Sigríðarstaðasandur et la baie d'Húnafjörður à 23h33

2-220

 

Repost 0
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 23:35

Ce matin, les phoques étaient au rendez-vous, mais beaucoup trop loin.

Piètre qualité des photos avec le zoom maxi sans pied...

3-101 3-102
Petit déjeuner dans une yourte…

Il y a des fois où l’on a honte d’être Français. Un groupe d’une dizaine de personnes se croit tout permis. Fais du bruit, pousse les autres pour se servir, gâche les aliments. Les mêmes qui hier soir ne voulaient pas se déchausser…

3-103 3-105

3-104

3-106

L’accès à Hindisvík (colonie de phoques) est barré par une grosse chaîne et un panneau. Ils doivent en avoir assez de voir tous les touristes venir piétiner leurs cultures.

Eglise de Tjörn

3-108-Tjörn 3-107-Tjörn

Vers Gnýstaðir

3-110

3-109

3-112-1

3-112-2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Geitafell. Cette étrange bâtisse est juste un restaurant de fruits de mer.

 

Photo geitafell.is

 

 

 

 

3-114 

 

 

 

 

 

Formations géologiques

 

 

 

 

 

 

3-113

À Illugastaðir, au bout d’un petit chemin d’environ 1,8 kilomètre, la colonie phoques se fait dorer au soleil sur les rochers. Ils rugissent tellement fort, qu’on les entend à plus de 300 mètres.

C'est par là

3-115 3-120

3-121 3-122

3-123 3-123-1

3-123-3 3-124

3-125 3-127

3-129 3-128

 

                       Cormoran                                                                  Gravelot

3-126 3-130

L'huîtrier-pie lance son klip-klip et le chevalier gambette son eu-hu-hu, taillouuuu » grinçant ou « tiu-biubiu-tillou. C'est à qui fera le plus de bruit.  

 

huitrier.jpg 3-118  

Guillemot à miroir 

3-116 3-117

J’ai glissé mes 200 ISK dans la tirelire pour la location des jumelles et l’entretien des phoques.

La baie des phoques

3-119

A trois kilomètres d’Illugastaðir, avant l’antenne, une autre colonie de phoques.

 3-133 3-132

 3-131

Après Bergsstaðir

3-134 3-135

                                                      Trieuse à moutons (Hamarsrétt)

3-136

3-137 3-138

3-140 3-139

3-141 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Phare de Ánastaðastapi

 

 

 

 

 

 

 

 

3-142 3-143

                                                                        Linaigrettes

3-144

3-148

 

 

 

 

 

 

 

  Petit port de Hvammstangi

 

 

 

 

 

 

 Musée des phoques Hvammstangi

 3-145   3-146

3-147  3-163

                                 Phoque barbu                                     Phoque femelle à capuchon

3-149-barbu 3-150-a capuchon F

Phoque gris nouveau-né

3-152-gris nouveau né 3-153

N°8 Phoque à capuchon N°9 Phoque gris 3 semaines

3-154-8capuchon-9-gris 3 sem 3-157

Ce que j'aurais tant vu voir de mes propres yeux.  L

3-158 3-159

3-160 3-161

3-164-Hvammstangi 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Église Hvammstangi

 

 

 

 

 

 

 

  

 3-166-Hvammstangi. 3-165-Hvammstangi.

 3-167--Melstaður                                                         

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Église de Melstaður (704)

 

 

 

 

 

3-168-Staður

 

 

 

 

 

 

 

 

Église de Staður (701)

 

 

 

 

 

Les vannes du ciel s'ouvrent de Staður jusqu'au sommet du col de la 60, j’ai même dû m’arrêter.


Arnaque du siècle : la ferme d’Erpsstaðir (54).

L’accueil tenu par un gamin d’une dizaine d’années. Trois vitres derrière lesquelles on peut voir : des veaux, une vache passant à la trayeuse, six vaches attendant leur tour, la skyrerie où une femme nettoie une passoire (j’ai attendu près d’1/4 d’heure et elle briquait toujours sa passoire…) en discutant avec un collègue.

Lorsque je demande à visiter, le gamin me dit d’enfiler une blouse, me rackette de 600 ISK et me dit de passer la porte qui donne accès aux veaux, j’attends la suite. J’ai aussi droit de regarder la vache se faire traire, de traverser l’étable vide, de ressortir et de regarder le poulailler et les lapins.
Ce n'est pas de l’arnaque ???

Je suis tellement furieuse que je n’achète même pas de skyr !!! À ce prix là, une dégustation comprise dans le prix de la traversée de l’étable aurait été la bienvenue…

600 ISK, le prix de 4 pots de skyr. L

 

Église de Breiðabólsstaður (54)

3-170-Breiðabólsstaður 3-169-Breiðabólsstaður

Ólafseyjarsund

3-173

3-174

3-175

3-176 3-177

3-178-Narfeyri 

 

 

 

 

 

 

Église de Narfeyri (54)

 

 

 

 

 

 

J’arrive à Stykkishólmur à 18h15, la maison norvégienne (musée) et le musée de l’eau viennent de fermer et n’ouvriront qu’à 12h le lendemain. L

Ce matin, j’ai hésité à emprunter la route gravillonnée 59, mais beaucoup plus courte que la 1 et la 60. Et j’ai perdu du temps (et de l’argent) à la skyrerie.
Étape mal organisée. Il faudra que je revienne.

Dîner d’une bonne soupe de poisson au Fimm Fiskar puis promenade dans la ville avant de rejoindre mon hébergement de Sundakakki.

Maison norvégienne

3-181 3-182

3-179-Stykkishólmur                                                                           

 

 

 

 

 

 Église de Stykkishólmur

 

 

 

    

 

 

3-185 3-186

3-183 3-184

3-180 3-187

Repost 0
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 16:53

Départ 8h30.

J’ai une journée chargée et je ne veux rien louper.

Temps pourri.

 

Helgafellssveit

4-101 4-103

4-102

Le champ de lave de Bersesrkjahraun (54 et 558) fait partie du système volcanique Ljósufjöll qui réchauffe la région d'où la quasi absence de neige en hiver sur quelques collines. Le nom du gisement de lave vient de la Saga d'Eyrbyggja  qui raconte comment deux esclaves, deuxBerserkers, ont été massacrés ici par leur maître parce que l'un d'entre eux avait eu l'audace d'aimer la fille du maître.

4-104 4-106

4-105

4-107 4-108

4-109 4-110

Je comprends pourquoi le héros de "la muraille de lave" de Arnaldur Indriðason est parti se cacher là-bas.

4-111 

 

 

 

 

 

 

Cascade à l'entrée de Grundarfjörður

 

 

 

 

 

 

 Église de Grundarfjörður

4-113-Grundarfjörður  4-112-Grundarfjörður

                                                                                                     Vue générale de Grundarfjörður

4-115-Grundarfjörður 4-114

4-116-Kirkjufellsfoss 

 

 

 

 

 

 

Cascade Kirkjufellsfoss à Grundarfjörður

 

 

 

 

 

 

4-117-Brimilsvellir 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Église de Brimilsvellir (54)

 

 

 

 

 

 

 

 

Ça fait 2h que je suis partie et je ne suis toujours pas arrivée à Ólafsvík. 5mn par ci, ¼ d’heure par là, et le temps file.
Après avoir consulté la carte, je décide, la mort dans l’âme de couper par la 54.
Adieu Ólafsvík, …

Je me console (c’est vite dit…) car la route est superbe, mais c'est impossible de s'y arrêter.
4-118

 

 

 

 

 

 

Cabane de secours

 

 

 

 

 

 

4-119 

 

 

 

 

 

 

Baie de Breiðavík

 

 

 

 

 

 

 

 

4-120 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cascade de Bjarnarfoss

 

 

 

 

 

 

 J’arrive à l’embranchement de la 54 et de la 574 Arnarstapi est à 17 km. J’y vais, j’y vais pas ?

Si j’y vais, c’est au moins pour 2h. Borgarnes est à 102 km, et puis, il y a les phoques.

Je me retourne pour voir le Snæfellsjökull et stupeur, pas un flocon de neige. Le réchauffement de la planète a bien commencé. L

4-121

4-122 

 

 

 

 

 

 

Kálfafoss

 

 

 

 

 

4-123 

 

 

 

 

 

 Montagne verte de Hraunsmúli

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ytri-Tunga : Déjà 8 voitures stationnées lorsque j’arrive. L.

La mer est basse, très basse L L L

J’ai beau arpenter la plage de gauche à droite et de droite à gauche, pas la moindre moustache de phoque à l’horizon. Pourtant, j’avais apporté de quoi les appâter : le reste de poisson bizarre.

La dernière j’avais hurlé sur un air connu « où sont les phoques » et ils étaient arrivés, mais là, il y a bien trop de monde.

4-124

De toute façon, je reviendrai pour Hellnar, Arnarstapi…

4-125-2.JPG 

 

 

 

 

 

Église Staðastaður ou Staðarstaður 

 

 

 

 

 

 

 

 

4-126-Staðstaður  4-125-Staðstaður

4-127-Staðstaður4-128-Staðstaður  4-129-Staðstaður

4-130-Staðstaður  4-131-Staðstaður

Église de Fáskrúðarbakki

4-133-Fáskrúðarbakki  4-132-Fáskrúðarbakki

Église de Miklaholt

4-134-Miklaholt  4-135-Miklaholt

4-136-Kolbeinsstaðir 

  

  

  

  

 

 

Église de Kolbeinssstaðir

 

 

 

 

 

 

 

 

Au lieu de m’arrêter à chaque église, heureusement il y en a moins que de hameaux, je ferais bien mieux de filer directement à Borgarnes, sinon le musée va encore être fermé.

Courses de retour, la glacière déborde de skyr et de saumon.

Visite du musée de la colonisation (The settlement centre).

Un peu cher (2400 ISK), mais très intéressant grâce à l’audio-guide en français.

 

J’en ai marre, je suis épuisée, ce matin, je voyais 2 routes. Heureusement que la voiture a toujours choisi la bonne... Trois semaines, c’est trop pour l’Islande. J’ai tout qui se bouscule dans la tête.
J’envoie un SMS à l’hébergement prévu et je file SANS UN SEUL ARRÊT jusqu’à Reykjavik.

Il fait très chaud dans le tunnel d’Akranes 21°, alors qu’à l’extérieur la température est de 14°. Vivement le bout, 5770 plus loin.

J’ai envoyé un SMS à Svana (svanfridur@simmet.is), l'hôte qui doit m’accueillir demain. Elle ne m’a pas répondu. Je tente ma chance.
Elle est surprise de me voir débarquer, mais « ma chambre » est libre. C’est la même qu’au début du séjour.

Je traîne à la librairie Eymundsson pour acheter livres et calendriers, puis je vais voir où en sont les travaux, suite incendie, de la maison de Henry Kiljan Albansson, traducteur, entre autre, de "Karitas sans titre".

Repost 0
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 14:29

Il m'a fallu 5 longs mois pour réaliser ce récit de l'été 2012 tout en songeant à tout ce que je n'ai pas vu, au(x) futur(s) voyage(s).

Pour moi, l'Islande reste un pays à part, un pays qui me trotte dans la tête.

Chaque région est plus belle, plus sauvage que la précédente. Je ne saurais dire quel est mon endroit préféré.

J'ai voulu voir trop de choses en trois semaines, c'était trop intense. Je sais que j'y retournerai.

L'automne me fait envie, c'est la seule saison que je ne connaisse pas.

 

Ça y est, les billets sont réservés, pour le 5 septembre.

Le point d'orgue sera le réttir a Kirkjubæjarklaustur.

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Myriaðe
  • : Tous mes voyages en Islande
  • Contact

Profil

  • Myriaðe
  • Je suis atteinte d'Islandite aigüe, maladie incurable, mais je me soigne par des séjours répétés en Islande, où je me gave de skyr comme mon avatar Skyrgámur...
  • Je suis atteinte d'Islandite aigüe, maladie incurable, mais je me soigne par des séjours répétés en Islande, où je me gave de skyr comme mon avatar Skyrgámur...

Rechercher