Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 14:56

Dimanche 19 avril 2009

 

Journée "fin du monde"

 

7h, le réveil sonne, les vannes célestes sont ouvertes ; trop tôt pour se lever si c'est pour aller dans les musées.

Je mets la tête sous la couette pour ne plus entendre le déluge.

10 heures, il ne pleut plus, le ciel est par endroits vaguement bleu, on y va.

Direction la péninsule de Reykjanes.

Premier arrêt à Njarðvík. Le Dusshus qui abrite le langship est fermé mais nous pouvons quand même admirer le navire qui se trouve dans le hall vitré.

La tempête fait rage, il est difficile d'ouvrir et de fermer les portières, le vent et la pluie sont déchaînés. La feuille qui se trouvait dans le bac de portière, contenant les infos de la journée s'envole et atteint la mer. Zut, pourvu que je me souvienne de tout.

Même les pétrels ont du mal à voler...

 


 

Nous continuons jusqu'à Garður en longeant la mer démontée (j'ai oublié la clef de 12 pour la remonter…).

Nous poursuivons jusqu'au phare de Garðskagi mais nous ne voyons ni phoque ni baleine.
Nous redescendons en longeant toujours la côte.

Arrêt photo à l'église de Melaberg puis au phare de Nýlenda. Pas facile car le vent nous déporte.

Puis c'est la traversée du désert de lave sans un seul panneau indicateur.

 

L'église catholique de Hafnir est fermée.

Nous ne trouvons pas l'accès aux falaises de Hafnarberg (sans doute à partir du parking) et arrivons au "pont entre les deux continents".
Je passe en Amérique sans passeport biométrique.

 

Il fait un temps de fin du monde, un vent à décorner les boeufs.

En filmant, je n'avais pas la bloblote, c'est juste le vent qui me déportait !!!


 


Nous n'avons pas trouvé l'accès au phare de Valahnúkur ni aux falaises de Reykjanestá.
Le temps est trop bouché pour apercevoir l'île d'Eldey.
La centrale géothermique fume mais pas de trace de Gunnuhver ni de Staðarberg.
Nous serons obligés de revenir une autre fois (tous les prétextes sont bons !!!).

La faille est impressionnante, surtout avec ce temps de fin du monde.

 

C'est déjà Grindavík.

Que décider ?

Ou continuer par la mauvaise piste jusqu'à Klefarvatn (à moins qu'elle soit maintenant goudronnée), ou aller se baigner à Blue Lagoon (Blue Lagon). Mouillés pour mouillés…

Mouillés, d'accord, mais le temps s'est encore dégradé (si, si, c'était encore possible), maintenant la grêle s'abat sur nous le temps que nous allions du parking à l'entrée.

C'est le branle-bas de combat dans la piscine. Tout le monde, ou presque, sort de l'eau en courant.

Ce sera pour une autre fois.

 


 

Nous rentrons dans notre appartement bien chauffé.

Profitant d'une accalmie, je vais faire trois courses au 10/11 situé non loin de chez nous. Il est ouvert 24h/24 mais ils font payer le service. Les prix sont "Frakkassants". Exemple, le saumon fumé, même marque 1798 ISK le kilo chez Bonus et 2655 au 10/11 !!!

 

 

 

D'autres films et photos sur mon autre blog ici : http://odyssee-islandaise-tome-2.eklablog.com/reykjavik-a117819174

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Myriaðe
  • : Tous mes voyages en Islande
  • Contact

Profil

  • Myriaðe
  • Je suis atteinte d'Islandite aigüe, maladie incurable, mais je me soigne par des séjours répétés en Islande, où je me gave de skyr comme mon avatar Skyrgámur...
  • Je suis atteinte d'Islandite aigüe, maladie incurable, mais je me soigne par des séjours répétés en Islande, où je me gave de skyr comme mon avatar Skyrgámur...

Rechercher