Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 19:39

L’Islande est l’une des terres les plus jeunes du monde, à la fois géologiquement et historiquement.

Est-elle l’illustre « Ultima Thulé » dont parle le Grec Pythéas au IV° siècle avant JC ?

Il a fallu attendre le VIII° siècle pour que les moines irlandais qui étaient en quête d’une terre isolée s’y établissent.

L’histoire de l’Islande est indissociable de celles des Vikings qui la colonisèrent en 874.


       Vikings en l'an 1000 (image Gallimard)                         Viking en l'an 2000




874 : Accostage du premier colon : Ingólfur Arnarson.
Une stèle érigée à
Ingólfshöfði en commémore l'arrivée.
Ce fut le début de l’immigration.


                           
                                    Photo : english.ust.is

Les vikings Norvégiens étaient des fermiers qui fuyaient le manque de terres et les impôts (déjà !!), ils vinrent s’établir en Islande avec leur famille.



La civilisation islandaise est maintenant ordonnancée en "clans" qui constituèrent une sorte d'Etat gouverné par une assemblée : l'Alþing qui siège pour la première fois à Þingvellir en 930.





Les colons ne voulaient pas répéter les injustices qu'ils avaient fuies.
L’Alþing est le plus vieux parlement du monde encore en activité.




En 985, Erik le Rouge, un hors-la-loi banni découvre le Groenland.






Son fils Leifur Erikson
aborde en l’an 1000 sur la côte est des Etats-Unis (Christophe Colomb a été largement devancé …)




                        

Lors de l’Alþing en 999, la religion scandinave est abrogée en faveur du christianisme. Þorgeir Þorkelson  fait entendre raison aux membres de son clan afin de renoncer aux dieux  Þórr et à Oðin pour éviter l’affrontement entre les deux religions.


                    Þórr (Thorr) (Wikipedia)                                  Oðin (Wikipedia)

Jusqu’à 1150, c’est « l’Âge de la Paix » appelé ainsi en référence au calme qui a régné entre les clans.



Il dit : "Ayons une seule loi et une seule foi, car si nous rompons la loi, nous romprons la paix ". Þorgeir jeta les effigies des anciens dieux (Godars) Þórr et Oðin  dans la chute de Goðafoss.





Vers 1120, ont été composées  les premières Eddas et Sagas.


                         Edda (Wikipedia)                       Saga de Njall le brûlé (Wikipedia)


Malheureusement, « l’Âge de la Paix » ne dure pas.

En 1230, c’est l’affrontement entre les chefs de clans pour les luttes de pouvoirs. Profitant de la discorde, en 1262 le Roi de Norvège Haakon IV prit possession de l’île. L’Alþing perd son pouvoir et les impôts exorbitants sont levés au profit des norvégiens.

                   
                                    Haakon (Wikipedia)

En 1380 la Norvège, donc l’Islande deviennent provinces danoises.

S'ensuit une interminable époque funeste pour lîle assujettie au monopole du commerce danois que les Islandais nommèrent "la longue nuit".
L'épidémie de peste noire en 1402 causa la mort des 2/3 de la nation.
Puis, c'est la déforestation, le manque de bois appauvrit le pays : c'est la misère à laquelle vient s"ajouter d'innombrables séismes et éruptions volcaniques qui provoquèrent la naissance de montagnes, de sources d'eau chaude et formèrent des lacs d'eau bouillonnante.




En 1536, le Danemark impose aux deux provinces la foi luthérienne, c’est "La Réforme".
La première Bible en langue islandaise est traduite et publiée en 1584.
Elle a été conservée avec soins et de nos jours, elle est élevée au rang de "Trésor National".

Durant les XVII° et XVIII° siècles, les Danois mettent l'Islande à genoux : toute la production islandaise de poissons, de morue séchée, d'huile de baleine, de peaux tannées et de soufre est expédiée vers le Danemark, à des prix ridiculement bas, par les gouverneurs et juges Danois.
Ce monopole devait durer jusqu'au milieu du XVIII° siècle.

En 1662, les Islandais perdirent le pouvoir législatif..
Le pays fut divisé en quatre districts qui n'étaient pas autorisés à commercer entre eux.

Durant ces deux cents ans, les catastrophes s'abattent sur l'Islande.
De 1618 à 1693, les éruptions et séismes ravagent le pays à six reprises.




De 1727 à 1729, le pays est encore dévasté par les émissions de lave, nuées ardentes et séismes, mais c'est en 1793, que l'éruption du 
Laki fut considérée comme la plus destructrice de l'histoire de l'humanité.




Un historien du XVIII° siècle rapporte que : "l'Islande subit quarante-trois années de misère dues aux hivers rigoureux, aux glaces flottantes, au déclin de la pêche, aux naufrages, aux inondations, aux éruptions volcaniques, aux séismes, aux épidémies, aux maladies contagieuses affectant les hommes et les animaux".
Outre les pertes humaines relativement faibles, 11461 bovins, 190448 ovins et 28013 chevaux laissèrent leur vie.
Les émissions de lave empoisonnèrent l'eau de la mer et paralysèrent l'industrie de la pêche pendant plusieurs années.
Cette période fut appelée : "le petit âge glaciaire".
La famine, puis l'épidémie de variole causèrent la mort d'un tiers de la population.



En 1810,
Jörgen Jörgensen accompagna, comme interprète, une mission commerciale anglaise en islande.




(photo wikipedia)

Il avait formé le plan de rétablir l’Alþing aboli depuis neuf ans.
Il comptait proclamer l’indépendance de l’Islande et conclure un traité d’alliance et de commerce avec l'Angleterre.
Sa proposition remporta l’approbation générale et les anglais firent prisonnier
Trampe, le bailli de l’île, qui punissait tout négoce avec les étrangers.



En 1810, Jörgensen se proclama "Protecteur de l’Islande, "Commandant en Chef sur terre et sur mer" et dota l’île d’un drapeau national représentant trois morues blanches sur fond bleu.




(Photo ismment.is)
Il "libéra l’Islande" à l’aide d’un groupe de marins et s’empara des biens des négociants danois.
Malheureusement, un mois plus tard, un anglais abolit toutes les lois édictées par Jörgensen et restaura la souveraineté danoise…


Grâce à l’action de Jón Sigurðsson, leader des mouvements nationalistes, l’Islande parvint en 1840 à rétablir l’Alþing, puis en 1854 à l’abrogation du monopole danois, puis, en 1874 à se faire accorder, par le Danemark, une constitution nationale.
Jón Sigurðsson est devenu un héros national et sa statue a été érigée à Reykjavík sur la place du Parlement.

  
                                                                  (Wikipedia)


Entre 1870 et 1890, la pauvreté pousse les Islandais à émigrer vers le Brésil ou l’Amérique du nord et  plus particulièrement vers le Canada.






Vers 1870, un artiste islandais,
Sigurður Gudmundsson crée un nouveau drapeau qui devient très populaire auprès des étudiants.
Lors des fêtes du millénaire de la colonisation, c'est celui-qui flotte presque partout.


                                         Photo ismment.is








En 1874, année du millénaire de la colonisation de l’Islande, le roi du Danemark, Christian IX concéda une constitution que les Islandais adoptèrent en 1874, mais, Jón Sigurðsson n’eut que du mépris pour cette "chartre fantoche" où  manquait l’essentiel : la reconnaissance de l’indépendance totale de l’Islande.





                                        (Wikipedia)



En 1897, le poète Einar Benediktsson écrit un article faisant valoir que le drapeau représentant le faucon n'est pas en conformité avec les traditions internationales et qu'il doit être remplacé;



                                     (Photo flagspot.net)
Il propose une croix blanche sur fond bleu. Ce drapeau officieux, connu sous le nom de Hvítbláinn ("le blanc-bleu"), est utilisé par les Républicains islandais.

Le 1er février 1904, enfin, le Danemark dote l’Islande d’une Constitution par  laquelle presque tous les attributs de l’autonomie interne lui sont rendus sauf les affaires étrangères et la Cour Suprême qui restaient prérogatives danoises.
C’est le début de « l’ère industrielle » : les industries de transformation s'accroissent, la flotte de pêche se mécanise, l’économie du textile et la construction navale se développent, la congélation industrielle et la conserve bouleversent le secteur alimentaire, les premières centrales électriques sont construites dans la région de Reykjavík, de nouvelles universités sont fondées ; une nouvelle activité florissante apparaît : la chasse à la baleine.






En 1906, le téléphone et le télégraphe font leur apparition, reliant l’île au reste du monde.







                     (Wikipedia)
 
 
                                                                                        (Photos flagspot.net)
En 1914, le roi Christian X refuse la proposition de deux nouveaux drapeaux, arguant que ceux-ci rappellent trop celui de la Grèce.



En 1918, à l’issue de la première guerre mondiale, Christian X, accorde la souveraineté à l’Islande qui accède au statut "d’Etat associé" mais reste placé sous l’égide du roi du Danemark. Copenhague s’arroge la défense des eaux territoriales et les affaires étrangères.


                                (Photo flagspot.net)
Ce drapeau qui flottera à partir du premier décembre.

Bien qu’ayant opté pour la neutralité en 1915, l’Islande rejeta ce statut, car au vu de sa position stratégique au milieu de l’Atlantique, en l’absence de forces armées nationale, elle craignait d’être envahie par l’Allemagne.

En 1940, les Britanniques envoyèrent des troupes, puis, en 1941, les forces armées américaines prirent le relais. 
Elles étaient censées partir une fois la guerre terminée, mais elles y sont restées jusqu'en 2007 !!!
Depuis en 1951, elles étaient basées à Keflavík.
Le revenu national bénéficia d’une hausse de 60% due à l’emploi du personnel sur les bases aériennes américaines. 
Les exportations de poissons gravirent des sommets et le déferlement  de dollars permit à l’Islande d’importer des Etats-Unis des biens de consommation et d’équipement.

En 1942, le Danemark étant occupé par l’Allemagne, l’Alþing promulgue la  dissolution
de l'union islando-danoise.






 

Le 17 juin 1944,  jour anniversaire de la naissance de Jón Sigurðsson, la république fut proclamée à Þhingvellir, Sveinn Björnsson en devient le premier président. 










                    

                          (Photo Wikipedia)





Les morues de 1810 cèdent la place au drapeau actuel : fond bleu (la mer, avec la croix scandinave rouge (le volcanisme) bordée de blanc (les glaciers).






                               (Photo Wikipedia)

En 1949, l’Islande devient membre de l’OTAN et 5 000 soldats américains  sont

basés à Keflavík. 

Jusqu'à la fin des années 1980, les États-Unis avaient dépêché 3000 hommes pour

veiller à la sécurité de l'Islande, ils n'étaient plus que 1900 en 2006, quand le président

américain a décidé de les retirer. La base américaine de Keflavik, est en effet depuis le 30 septembre 2006 vide, les 1900 hommes que cette dernière comptait, ont réintégré les États-Unis.

Le ciel islandais était protégé par 4 chasseurs F15, lesquels étaient approvisionnés par

un avion ravitailleur KC 135. Seule demeure opérationnelle une station radar et ce jusqu'au 15 août 2007. Des négociations doivent avoir lieu pour connaître son devenir. Néanmoins, dans le cadre de l'accord bilatéral de 1951, les États-Unis, s'engagent à intervenir en Islande si besoin est. 

Le pays ne possède pas d’armée, sinon 130 gardes-côtes et défend une politique de neutralité sur la scène internationale. 

En moins de 50 ans, l’Islande d’après guerre, rurale et archaïque, peuplée d'à peine

80 000 habitants se transforme en un pays moderne, urbain et jeune. 
Ses 296 737 habitants
(en 2005) peuvent se targuer d’appartenir au pays détenant l’un des plus hauts niveaux de revenus du monde. 

En octobre 2008, malheureusement pour les 319 000 islandais "la crise"  a valu à ces valeureux vikings une récession qui les a plongés dans une situation épouvantable.






En 1963, l’île de Surtsey surgit des eaux suite à une éruption sous-marine.





                   
  (Photo Wikipedia)


En 1965,conclusion d'un traité avec le Danemark pour la restitution des manuscrits islandais.









En 1980, Vigdís Finnbogadóttir devient la première femme au monde à être élue chef d’Etat.
Elle sera réélue quatre fois.










                (Photo Wikipedia)











En 1989 : Visite officielle du pape Jean-Paul II.










                                    (Photo e-bay)










En 1986 : Rencontre au sommet entre Mrs
Reagan et Gorbatchev dans la Maison Höfði à Reykjavík, mettant ainsi fin à "la guerre froide".








                           (Photo reagan.utexas.com)








Depuis 1996, Olafur Ragnar GRIMSSON préside la République d'Islande.







                      (Photo Wikipedia)


Le président de la République, quant à lui, joue surtout un rôle honorifique : en tant que chef de l’État, il est le représentant du pays à l'étranger. Il est élu tous les quatre ans.

L’étendue théorique des pouvoirs détenus par le président fait régulièrement l’objet de débats parmi les juristes islandais : tandis que certaines dispositions de la Constitution lui donnent plusieurs importantes prérogatives, d’autres articles adoptent en effet une orientation contraire.

Le chef du gouvernement est le premier ministre, actuellement Mme Jóhanna Sigurdardóttir : avec le reste du cabinet ministériel, il assume le pouvoir exécutif.
Le gouvernement, en théorie, est désigné par le président de
la république à la suite des élections parlementaires.
En pratique, néanmoins, ce choix est
effectué par les partis politiques qui, en fonction des résultats électoraux, se mettent d’accord sur l’identité des ministres et la distribution des portefeuilles.
C'est seulement en cas de
désaccord persistant entre les partis que le président serait amené à désigner lui-même les ministres, situation à laquelle la république n’a encore jamais été confrontée.

Les gouvernements islandais ont presque toujours consisté en une coalition de deux partis ou davantage, étant donné que la majorité des sièges de l’Althing n'a jamais été détenue par un seul parti politique. 

Le parlement islandais contemporain, l'Alþing, fut réinstitué en 1845, à l’origine en tant qu’organe consultatif auprès du roi de Danemark, Christian VIII.
Cette nouvelle institution
fut considérée comme une réincarnation de l’ancien Althing, fondé en 930  et démantelé en 1800  par la monarchie absolutiste danoise. 
Jón Sigurðsson a beaucoup œuvré pour
l’indépendance de son pays et a choisi Reykjavík comme siège de l’assemblée (et non plus Þingvellir).

L’Althing comprend aujourd'hui 63 membres, élus par les citoyens tous les quatre ans.

 

L'Alþing (Parlement) 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Myriaðe
  • : Tous mes voyages en Islande
  • Contact

Profil

  • Myriaðe
  • Je suis atteinte d'Islandite aigüe, maladie incurable, mais je me soigne par des séjours répétés en Islande, où je me gave de skyr comme mon avatar Skyrgámur...
  • Je suis atteinte d'Islandite aigüe, maladie incurable, mais je me soigne par des séjours répétés en Islande, où je me gave de skyr comme mon avatar Skyrgámur...

Rechercher