Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 13:01

          21 juin

C’est l’été, mais il fait froid et le temps est couvert.
A 9h, Gísli et sa nièce Hanna me rejoignent à la station service de Kirkjubæjarklaustur à bord de leur 4X4 pour l’excursion au lac Langisjór.
J’en rêvais depuis 2005.

Premier arrêt au camping de Hólaskjól où nous randonnons quelques dizaines de minutes.

21-101 21-102

Hanna, petite chèvre bondissante, me précède, "vieille bique ahanante".

Nous nous trouvons au-dessus le la petite cascade d'Ófærufoss (celle sur la Syðri-Ófæra) et ses orgues basaltiques.

21-103

21-105 21-104

 

 

Quel fracas assourdissant !!!

Après avoir franchi quelques gués, nous arrivons en vue de la faille de l’Eldgjá. Alors qu’en 2005 nous pouvions en franchir le passage, l’accès est interdit par de grosses pierres.

21-142

Hanna me montre la grotte de lave.

21-106
Nous roulons maintenant en direction de Langisjór par la F235.

Gísli est très prudent, il évalue bien les rivières avant de franchir les gués. La route n’étant ouverte que depuis la veille, c’est la première fois cette année qu’il effectue ce parcours.
21-108 21-109

Les flancs des montagnes sont encore très enneigés, jusqu’à la piste.

21-110 21-107

21-111

Nous arrivons à destination et la pluie fait son apparition.

Il est là, il m’a déjà refusée trois fois, mais j’ai rusé en arrivant avec un 4X4 d’autochtone. Il n’a pas mis ses habits bleus turquoise d’apparat pour me recevoir, mais il est magnifique, immense, s’étirant sur 20 kms, bleu clair au milieu de tout ce noir minéral, calme, silencieux, un silence absolu, pas un souffle de vent, pas un cri d'oiseau, pas un poisson pour briser la surface de l'eau, rien. Que lui et moi (et Gísli et Hanna …) : Le lac Langisjór.

21-112 21-113

21-114

21-115 21-116

21-117 21-118

21-119

 

Nous nous observons longuement et il faut déjà repartir.
Adieu beau lac, je ne te reverrai certainement jamais.

 

Gísli emprunte des pistes ? chemins ? traces ? rien du tout ? connus de lui seul. Même le GPS renonce. Il se contente de nous informer que nous roulons vers le nord sur une route non répertoriée.

Nous avançons dans la caillasse, dans la cendre et même dans la neige. Gísli observe les environs et constate du changement depuis l’an dernier.

Nous nous arrêtons au bout d’un promontoire et découvrons la Skaftá s’étirant en méandres langoureux.

21-120

Quel spectacle.

21-121 21-122

21-123 21-124

 

  Le véhicule qui m'a permis de réaliser mon rêve.

21-125

Un autre lac se profile à l’horizon. Avec un grand sourire, Hanna m’informe que c’est de nouveau le Langisjór. Nous en avons fait le tour. Il est aussi merveilleux du sud au nord que du nord au sud miroitant sous le pâle soleil.

21-126 21-127

21-129 

21-128

Cette fois-ci, adieu.

Depuis le Fögrufjöll, ou aux environs, nous apercevons le Vatnajökull.

21-130
Sur la piste de gauche, nous avons une vue dégagée sur Uxatindar.

21-131

21-132 21-133

21-134

De nouvelles cascades déboulent des flancs de Skuggafjöll. Hanna, tel un cabris bondit et nous rapporte de l’eau, fraîche, pure, délicieuse.

21-135 

21-136

 

De retour sur la F208, nous retrouvons la puissante Skaftá et ses myriades de cascades.

21-144

21-137 21-138
21-139 21-140

21-141

Dernier passage à la faille de l’Eldgjá.

21-141-2 

Je n’ai pas vérifié, mais il ne me semble pas qu’elle se soit écartée de 14 cm depuis 2005…

Nous franchissons le dernier gué du camping de Hólaskjól et … un pneu explose.

Il nous faut patienter jusqu'à l'arrivée du fermier (bondi, prononcer pounté).

Personne ne passe sur cette route.

21-143

J’ai l’occasion d’enrichir mon vocabulaire avec Hanna durant la longue attente.

Celui-ci arrive, enfin, avec la roue de secours et le cric.

21-145

Heureusement que le pneu n’a pas éclaté au Langisjór, sinon, nous y passions la nuit. Et il y fait froid.

En compensation de ce désagrément, Gísli m’offre le dîner à l’hôtel Geirland dont il est le propriétaire.
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Myriaðe
  • : Tous mes voyages en Islande
  • Contact

Profil

  • Myriaðe
  • Je suis atteinte d'Islandite aigüe, maladie incurable, mais je me soigne par des séjours répétés en Islande, où je me gave de skyr comme mon avatar Skyrgámur...
  • Je suis atteinte d'Islandite aigüe, maladie incurable, mais je me soigne par des séjours répétés en Islande, où je me gave de skyr comme mon avatar Skyrgámur...

Rechercher