Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 23:25

 

          La nuit a été très reposante. Même si le réveil a sonné à minuit, une heure et deux heures pour la photo du « soleil de minuit ».

                                                                                          Minuit27-101 

                                   1 heure                                                                               Deux heures

 

27-102 27-103-1

 

Les stores et les doubles-rideaux sont bien utiles.
De délicieuses crêpes sont venues compléter le petit-déjeuner habituel.

 

Le Þistilfjörður a perdu sa belle couleur bleue ; il est couleur mercure liquide. Le vent souffle très fort, ce qui renforce la sensation de froid.

27-103-2

Tout autour, la plaine s’étend à l’infini.

27-104

 

Péninsule de Melrakkaslétta (la plaine aux renards)

 

Dans le petit village portuaire de Raufarhöfn, pas âme qui vive. Je suis étonnée par les « grands immeubles » de trois étages. J’apprendrai plus tard que ce village était très peuplé du temps où l’usine de traitement de poisson tournait à plein régime.

Raufarhöfn est le village dont les nuits hivernales sont les plus brillantes et les plus sombres d'Islande.

C'est aussi le plus septentrional d’Islande et d'Europe, comme ces trois monuments l'indiquent.

27-113  27-114

Le teckel ou le phoque, je n’arrive pas à me décider.

27-105 27-106

L’église.

27-108  27-107

27-110

Le phare.

27-111  27-112

Le port

27-109

J'ai beau m'arrêter fréquemment et rouler très doucement, je ne vois aucun renard.

 

A quelques encablures de la ferme d'Ámundarstaðir, il y a canards et eiders dans l'eau,

27-115 27-116

27-124

et de drôles de personnages dans les champs.

27-117

27-118 27-119

27-120 

Hraunhafnartangi est le phare le plus septentrional d'Islande

27-122

 

Après avoir circulé sur une route « très volante » et m’être fait attaquer par des sternes belliqueuses lorsque je refermais la barrière à moutons, j’arrive à la ferme de Núpskatla.

27-125
Il faut marcher sur la grande digue composée de gros cailloux, sans se casser la margoulette. Puis, un petit sentier conduit aux rochers abritant des colonies d’oiseaux.

Du bois flotté attend d'être exploité.

27-126
Sternes, mouettes, macareux et fous de Bassan. Ça piaille de tous côtés, c’est un ballet incessant entre les rochers et l’eau.

27-127 27-139

Dommage que les oiseaux nichent aussi loin, mais ils sont plus tranquilles.

27-130

 Fous de Bassan

27-132 27-131

27-133 27-134

 27-135 27-138

27-136  27-137

 

Rauðinúpur est une falaise de 73m de haut situé sur la pointe la plus occidentale de Melrakkaslétta et un repère bien connu des marins.

27-140

Rauðinúpur est soupçonné d'avoir été formé lors d'une éruption à la fin de l'ère glaciaire. Sa couleur rouge est due à des scories volcaniques.

27-148  27-129

 


 

27-147

Les deux piliers rocheux de même hauteur en face de Rauðinúpur sont appelé Sölvanöf et Karlinn ou Rochers de Karl.

27-142 27-143

27-128  27-141

27-144 27-145

27-146

 

Pendant que je contemplais tout ce petit monde ailé, un gros Caterpillar traçait une « route plus marchante », enfin, moins casse-gueule.

27-149

 


 

chevalier gambette 

27-150

Öxarfjörður, vers Leirhöfn

27-153 27-152

 Hraunhafnartangi sous un autre angle

27-154 27-151

 

Kópasker, le petit musée du folklore islandais du XIX° et XX° siècle recèle de très beaux objets.27-163 27-162

 27-164

 

Costumes des différentes réfions

27-159  27-161

27-158 27-160

 

Le musée des tremblements de terre : Jarðskálftasetrið, rue Akugerdi, est très intéressant, bien que je ne comprenne pas la moitié des choses.

27-155
Ici aussi, les "épouvantails" ornent les champs

27-156 27-157

L’église Snartarstaðakirkja

27-166-1  27-165

    Bois flottés sur les rives de l’Öxarfjörður                                Retour des lupins

 27-167 27-168

                     Sandáfoss                                           L'Öxarfjörður met son costume vert

27-170 27-169

Rivière Brúná et son drôle de pont piéton permettant l'accès à l'Öxarfjörður

27-171 27-173

27-172

Monts Sandfell et Skálafjall

27-174

27-175 27-176

La Sandá

27-177

Je m’installe à Lundur (lundur@dettifoss.is) Je n’ai pas très bien compris de quelle école il s’agissait.

Ce panneau indique qu'il faut arrêter le moteur et se trouve sur les écoles maternelles, mais ici, les lits sont de taille adulte, par contre, il y a beaucoup d'équipements pour handicapés.

27-177-3

Ce panneau indique un centre de secours.

27-177-2

Je suis logée dans une chambre de professeur.
Un car de Français du troisième âge débarque et quelle ne fut pas leur surprise de se voir attribuer des dortoirs d’enfants de dix, alors qu’ils croyaient être dans des dortoirs de quatre.

Pas de douche dans leur bâtiment, il faut parcourir 300 mètres de sentier, traverser la route et la douche est à la piscine… Les gamins ne doivent pas se doucher tous les jours…

Tout ce petit monde fait un bruit épouvantable.
Depuis deux jours, je n’ai vu personne sur les routes, alors voir autant de monde d’un seul coup…

L’église de Skinnastaður.

27-179 27-178

J’avais projeté de me rendre au rocher d’Hljóðaklettar et à Hólmatungur, mais la F862 qui y mène est interdite à mon petit véhicule.

La station de lavage d’Ásbyrgi est dépourvue de tuyaux, pourtant, la voiture aurait eu besoin d’une bonne douche. Des centaines de kilomètres de cailloux entre hier et aujourd’hui, sans compter les centaines d'autres les deux jours précédents, ça salit l’intérieur et l’extérieur !!!
Je finis ma soirée à Ásbyrgi, les sous-bois sont déserts à cette heure tardive (22h).

27-180 27-181

27-182 27-183

27-184

27-185 

 

 

 

 

 

 

  Pont sur la Jökulsá á Fjöllum.

 

 

 

 

 

27-186

 

 

 

 

 

 

  Cabane contenant les enregistreurs de niveau d'eau. Les données sont diffusées en temps presque réel sur le site de la météo. Elles indiquent : hauteur d'eau, débit, température, conductivité, température de l'air.

 

 

 

 

 

27-187

 

 

 

 

 

 

 

 

   J'avoue, j'ai fait des infidélités au skyr, mais que c'est bon.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Myriaðe
  • : Tous mes voyages en Islande
  • Contact

Profil

  • Myriaðe
  • Je suis atteinte d'Islandite aigüe, maladie incurable, mais je me soigne par des séjours répétés en Islande, où je me gave de skyr comme mon avatar Skyrgámur...
  • Je suis atteinte d'Islandite aigüe, maladie incurable, mais je me soigne par des séjours répétés en Islande, où je me gave de skyr comme mon avatar Skyrgámur...

Rechercher